Tuerie de mai 1967 : la fresque historique de Dubouchage restaurée

histoire
Fresque des événements de mai 67, à Dubouchage Pointe-à-Pitre
Fresque des événements de mai 67, à Dubouchage Pointe-à-Pitre ©François-Joseph Ousselin

Inaugurée en 2007, la fresque retraçant les évènements de mai 67 a été restaurée. Vendredi dernier, les couleurs ravivées de cette peinture murale ont été dévoilées.

Voilà les couleurs d'un terne souvenir ravivées, en même temps que la mémoire des tragiques évènements de 1967. 
Plusieurs associations patriotiques ont financé la rénovation de la fresque installée près du bord de mer de Dubouchage, à Pointe-à-Pitre ; celle qui décrit les manifestations qui ont agité la Guadeloupe, les 26, 27 et 28 mai 1967.

L'œuvre, après avoir fait peau neuve

La semaine dernière, des militants du groupe indépendantiste GONG (Groupe d'organisation nationale de la Guadeloupe) et des citoyens de tous âges étaient réunis, sur place, pour découvrir cette rénovation, réalisée par l’artiste même qui a peint l’œuvre originale.

Les couleurs des vêtements ont été ravivées. Les contours des visages sont désormais plus précis. Les reliefs plus saisissants...

Fresque des événements de mai 67, à Dubouchage Pointe-à-Pitre
©François Joseph Ousselin

C’est l’artiste plasticien guadeloupéen Sanmyel qui est l’auteur de cette fresque.

14 ans après son installation, non loin du collège de Kermadec, la fresque a, donc, fait peau neuve.

Plus qu'une oeuvre, un marqueur historique

Le Comité international des peuples noirs (CIPN), le Mouvement international pour les réparations (MIR Guadeloupe), le Comité des patriotes guadeloupéens et Fos Pou Konstwi Gwadloup (FKNG) ont financé cette rénovation, pour que les évènements qu’elle symbolise ne tombent pas dans l’oubli.
Connaître le passé pour comprendre le présent : c’est la mission que se sont donné ces associations patriotiques.
Des anciens militants du GONG, victimes de la répression de l’Etat, étaient également là, pour témoigner. Comme des gardiens du temple de la mémoire de Guadeloupe, ils ont redit l’importance de la lutte pour la dignité, qu’elle soit sociale ou tout simplement humaine.

Ces faits, violents, ont coûté la vie à de nombreux Guadeloupéens.
D’ailleurs, le visage de l’un d’entre eux, Jacques Nestor, se devine comme un symbole, au milieu de cette Fresque.

Fresque des événements de mai 67, à Dubouchage Pointe-à-Pitre
©François Joseph Ousselin

Pour raconter cette histoire aux plus jeunes, cette première rénovation a été parrainée par l’artiste populaire Admiral T. Présent, sur place, vendredi dernier, le chanteur s’est dit honoré de cette sollicitation.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live