Un Carême 2022 pour "ne pas se lasser de faire du bien"

religion
Messe des cendres à Saint Pierre et Saint Paul
©FJO.
Ce mercredi marque l'entrée en Carême des Catholiques. Une période de recueillement qui sera aussi l'occasion d'inviter les croyants à approfondir leurs relations avec les autres, en particulier les victimes de la pandémie, des restrictions sanitaires et sociales et aussi, de la guerre.

Cela faisait longtemps que l'église centrale de Pointe-à-Pître n'avait plus connu une telle affluence. La pandémie avait jusqu'ici éloigné un bon nombre de paroissiens mais pour cette entrée en Carême, ils sont nombreux à avoir tenu à être présents pour officialiser leur entrée en Carême. Une démarche de foi importante puisqu'elle les prépare à la montée vers Pâques, l'évènement le plus important pour la foi chrétienne.

Et pour l'occasion, l'église s'était parée de violet, comme certains fidèles d'ailleurs, une couleur qui identifie la démarche spirituelle du moment. Une démarche qui invite toujours au pardon, à la prière et au partage mais qui, cette année, s'inspire encore plus des situations ambiantes pour faire du chrétien une balise au milieu du monde où il gravite.

"Ne nous lassons pas de faire le bien..."

Dans cette paroisse de Saint Pierre et Saint Paul, le curé Edouard Silène a choisi d'inviter les fidèles à mettre leurs pas dans les mots du message du Pape François pour le Carême 2022. 
Un message qui propose aux uns et aux autres, non seulement une introspection  personnelle mais aussi et surtout, un regard sur leurs relations avec les autres.
Ainsi, ils auront à regarder leur manière de vivre au milieu des conséquences de la pandémie. 

Si la pandémie nous a fait toucher du doigt notre fragilité personnelle et sociale, que ce Carême nous permette d'expérimenter le réconfort de la foi en Dieu sans laquelle nous ne pouvons pas tenir... Cette fragilité" qui nous pousse à l'égoïsme et à tout mal, trouvant au fil des siècles diverses voies permettant de plonger l'homme dans le péché... L'une de ces voies est le risque d'addiction aux médias numériques qui appauvrit les relations humaines.

Le Carême est un temps propice pour contrer ces écueils et cultiver plutôt une communication plus intégrale faite de "vraies rencontres", face à face.

Pape François

Remise des cendres
©FJO.

C'est donc bien plus qu'un peu de cendres sur le front que les fidèles auront recçu en ce jour. Pour beaucoup, c'est comme un code de la route spirituel et social qui leur a été donné ce mercredi. Un code de la route qui pour les paroissiens de l'église Saint Luc de Baimbridge se doit surtout d'être un chemin de conversion. 
 

©Guadeloupe

Une journée de jeûne et de prière pour la Paix en Ukraine et en Russie

Mais ce premier jour de Carême a aussi une autre vocation puisque, à l'appel du Pape, les chrétiens sont invités à jeûner et à prier pour le retour de la paix entre l'Ukraine et la Russie.
plus généralement, c'est un rapport à l'autre revisité qui sera proposé aux chrétiens cette année afin que leur démarche de foi en soit vraiment imprégnée

Le Carême est un temps propice pour rechercher et non éviter ceux qui sont dans le besoin ; appeler et non ignorer ceux qui désirent l'écoute et une bonne parole ; visiter et non abandonner ceux qui souffrent de la solitude. mettons en pratique l'appel à faire du bien envers tous en prenant le temps d'aimer les plus petits et les sans défense, les abandonnés et les méprisés, celui qui est victime de discrimination et de marginalisation.

Pape François

Une volonté que certaines paroisses ont décidé de mettre en oeuvre en se faisant proches des personnes suspendues du fait de l'application de la législation sanitaire. 
D'autres, comme celle du Sacré-Coeur à Pointe-à-Pître, l'avaient déjà intégré dans leur agir en manifestant leur soutien aux exclus de toutes sortes.