Un chèque de 500 000 euros pour la restauration de l’église Saint-Pierre et Saint-Paul à Pointe-à-Pitre, avec la Fondation du Patrimoine

travaux publics
Eglise Saint-Pierre et Saint-Paul, Pointe-à-Pitre
©Ludovic Gaydu
Ce dimanche, la Fondation du Patrimoine remettait un chèque de 500 000 euros, pour la restauration de l’église Saint-Pierre et Saint-Paul, à Pointe-à-Pitre. Les travaux concerneront essentiellement la rénovation de la toiture.

Sélectionnée par la Mission Bern, comme monument emblématique de la Guadeloupe en 2021, l'église Saint-Pierre et Saint-Paul va enfin débuter ses travaux après la menace de sa fermeture.

Des travaux urgents

Dans le cadre du plan de relance et afin d’entamer sa première phase de reconstruction, le financement de l’église est complété par la Région et par l’Etat à la hauteur d’un million d’euros chacun.

La collectivité régionale a rapidement procédé aux travaux d'urgence pour sécuriser l’édifice, qui souffre d’un problème structurel et du mauvais état de sa toiture. En effet, des fuites d’eaux et des chutes d’enduits ont été signalées, et des fissures sont visibles sur la façade. Des travaux sont également nécessaires pour l'électricité et les tribunes dont l’accès est considéré comme dangereux.

En tout, 300 000 euros seront dédiés à la mise en conformité de l’installation électrique, et l’étanchéité d’une partie de la toiture, financée intégralement par la Région Guadeloupe.

Un édifice emblématique aux enjeux culturels

Construite en 1807, l’église Saint-Pierre et Saint-Paul est le plus grand édifice religieux de Pointe-à-Pitre, et classée comme monument historique. Aujourd'hui, bien que dédiée au culte, elle est ouverte à la visite.

Durant les travaux, des expositions et des ateliers pédagogiques permettront de sensibiliser un public scolaire sur l'histoire de l'art, sur le patrimoine, et sur les techniques de construction. La collectivité compte également en faire un enjeu culturel majeur, vecteur d’identité collective. Enfin, une fois restaurée, l’église pourra alors reprendre sa place dans le patrimoine pointois.