Un deuxième rappel de vaccination Covid pour les plus de 60 ans qui ne fait pas recette

coronavirus
61a6af63b3a3a_pfizer.jpg
Une dose du vaccin Pfizer-BioNTech contre le Covid-19, dans un centre de vaccination à Nordhorn (Allemagne), le 29 décembre 2020. ©SINA SCHULDT / DPA
La campagne actuelle de vaccination pour la quatrième dose de vaccin anti-Covid (c’est-à-dire le deuxième rappel), recommandée notamment à partir de 60 ans, ne fait pas recette. Le désintérêt de la population est encore plus fort que pour les précédentes doses.

Depuis un mois, le nombre de contaminations au Covid est en diminution constante en Guadeloupe. 1 011 nouveaux cas ont été enregistrés entre le 8 et le 14 août, en baisse d'environ 35 % par rapport à la semaine précédente.

Un recul de l’épidémie, malgré un contexte de grandes vacances propice au relâchement général des mesures barrière. Quant au vaccin, il est toujours préconisé pour éviter les formes graves et les décès, notamment pour les personnes les plus vulnérables. D’où la campagne actuellement à destination de publics ciblés, pour un deuxième rappel, autrement dit une 4ème dose de vaccin. Mais entre manque d’intérêt et difficulté à trouver un rendez-vous, la demande est en baisse. Du côté des vaccins administrés, il n’y a pas de changement par rapport à la dose de rappel précédente.

Gladys Gendrey, pharmacienne

Gladys Gendrey, pharmacienne : "On a le choix entre les deux vaccins, Moderna et Pfizer, mais je vaccine en fonction de la demande"

 

Le deuxième rappel de vaccin contre le Covid-19 est recommandé pour les personnes de plus de 60 ans (à partir de 6 mois après le 1er rappel et dès 3 mois pour les plus de 80 ans). Sont également concernés les résidents des établissements d’hébergement ou de soin de longue durée, les personnes immunodéprimées, celles à risque de formes graves, leur entourage ainsi que les femmes enceintes, dès le 1er trimestre de grossesse.

Les quatre personnes décédées des suites du Covid entre le 8 au 14 août avaient entre 67 et 87 ans.