Un jour pour approfondir les liens fraternels

famille
frères 2

Initiée par les Américains, la Journée des frères et sœurs est rapidement devenue internationale et s'étend désormais jusqu'en Inde et en Australie, sans oublier les pays européens.En France, elle est célèbrée par certains le 10 avril et par d'autres le 31 mai 

Aux Etats-Unis, la Journée des frères et sœurs  est en premier lieu l'occasion d'honorer et de célèbrer les frères et sœurs. Outre-Atlantique elle est appelée le "Siblings day", la journée de la fraternité. Et dans certains états américains, elle est même devenue une fête annuelle qui a traditionnellement lieu le 28 juin. Pour autant, la date du 10 avril est celle qui a été choisie par la Siblings day foundation et qui a été validée par un grands nombre de gouverneurs d'états américains comme étant la date "officielle" de l'événement.

En revanche, la France préfère souvent privilégier la date du 31 mai, date choisie par la Confédération Européenne des Familles Nombreuses, pour célébrer la fraternité. 

Renforcer les liens fraternels de toutes les configurations

 

De fait, la journée des frères et des soeurs est l'occasion de réaffirmer l'importance de tous les liens de fraternités, quel qu'ils soient. Le principe global est toujours le même : les frères et sœurs sont des personnes ayant différents liens familiaux. Ils sont le plus souvent des enfants issus d'un même couple et par extension des enfants ayant un seul parent en commun. Ils désignent également des personnes ayant des liens d'adoption (les parents n'ont pas de lien biologique). Les frères ou les sœurs de même mère et de même père sont dits « frères germains ou sœurs germaines »(*).

SISTERS 1

Et la fratrie est donc l'ensemble de toutes ces personnes quel que soit le lien qui les unit. Une valeur d'autant plus d'actualité que, désormais la notion de famille recomposée se généralise. Elle désigne les situations de familles où les parents ont des enfants d'avec leurs précédents conjoints, leurs enfants sont regroupés, sans lien biologique ni souvent légal. Anciennement utilisés, les termes frérâtre et sœurâtre deviennent de plus en plus rare. L'usage hésite désormais entre demi-frère/sœur et quasi-frère/sœur 

Mais dans le langage populaire, on parle beaucoup plus facilement aujourd'hui de frères et de soeurs sans en limiter la notion. 

En Guadeloupe, cette fête est également pleine de sens. La fratrie est un véritable socle qui soutient parfois toute la famille…malgré les haut et les bas…comme en témoigne ces quelques réactions recueillies

sisters 3

 

(*) L'adjectif "germain" ou au féminin "germaine", qualifie deux frères ou deux soeurs issus d' un même père et d'une même mère. Lorsqu'ils sont issus d'un même père, mais de deux mères différentes, ils sont dits "consanguins" et lorsqu'ils sont issus d'une même mère, mais de pères différents on les dit "utérins".