Un Pointe-Noirien retrouve un python royal chez lui

animaux
Python royal retrouvé à Pointe-Noire
Python royal de 2 mètres retrouvé chez un particulier à Pointe-Noire. ©SDIS 971
Un python royal a été retrouvé à Pointe-Noire, ce matin, en divagation, chez un particulier. Ce n'est pas le premier spécimen retrouvé dans les rues de l'archipel, ces dernières années.

Le réveil a été brutal pour un habitant de Pointe-Noire, ce samedi matin. Peu après 7 heures, les pompiers ont été appelés, route de Monchéri, dans la commune, en raison de la présence d'un serpent en divagation chez un particulier. Arrivés sur place, les secours ont découvert un python royal de deux mètres de long. L'animal avait été tué par arme blanche par le particulier. 

Le serpent a été récupéré par les sapeurs-pompiers avant d'être confié à l'Office français de la biodiversité.

Des serpents retrouvés dans la nature en Guadeloupe 

Ce n'est pas la première fois que des reptiles sont retrouvés dans la nature ou chez des particuliers, en Guadeloupe. Ces dernières années, les pompiers et les services de l'OFB sont régulièrement intervenus pour les récupérer. 

Le 1er février dernier, c'est un habitant de Deshaies qui avait retrouvé un python royal devant son domicile, à Caféière

En juin 2020, un couple de retraités résidant à la Grippière, à Petit-Bourg, s'était retrouvé nez à nez avec un python, dans le salon.

Deux mois avant, une habitante du Gosier avait retrouvé un spécimen coupé en deux, devant son habitation

Des animaux de compagnie soumis à réglementation

Ce reptile fait partie des Nouveaux Animaux de Compagnie (NAC) mais la réglementation est précise en la matière : il doit être identifié par puce électronique. Le python royal qui n'est pas venimeux est une espèce régulièrement proposée aux débutants. C'est un constricteur qui fait partie des espèces les plus populaires.

Il convient toutefois de se renseigner et de se mettre en conformité, avant d'adopter toute espèce de ce type. Car c'est aussi un reptile qui qui tue sa proie en coupant sa circulation sanguine et en l'étouffant.

Le python royal est protégé par la Convention de Washington (Annexe II) et par le règlement européen (annexe B). Au-delà de 3 spécimens, un certificat de capacité est obligatoire.