guadeloupe
info locale

Un rapport sévère sur la Safer de Guadeloupe

agriculture
Le ministère de l'agriculture publie un rapport sévère sur la Safer Guadeloupe
Terrain agricole aux Abymes (image d'illustration) ©Olivier Lancien.
Un rapport du ministère de l'agriculture sur la Safer, la société d'aménagement foncier et d'établissement rural de la Guadeloupe, vient d'être rendu public. Un document sévère.

La SAFER de Guadeloupe pointée du doigt par une mission d’audit, diligentée par le ministère de l’Agriculture. Cette mission, qui a séjourné sur place en septembre dernier, a rendu un rapport accablant. La Société d’aménagement foncier et d’établissement rural, dont le rôle est de préempter des terres, pour les rétrocéder à des professionnels agricoles), « ne remplit plus sa mission de protection du foncier agricole », selon le rapport. Les rétrocessions s’enlisent, ce qui ne favorise pas l’installation des jeunes agriculteurs. Les rapporteurs font aussi état d’une situation financière préoccupante, avec un chiffre d’affaires divisé par quatre, entre 2013 et 2014. Et des dettes, qui elles, sont passées de 3 millions et demi d’euros en 2009 à 5 millions, cinq ans plus tard. Parmi les mesures de redressement préconisées par les rapporteurs : la création d’un poste de directeur, pour mettre fin au cumul assuré actuellement par Rodrigue Trèfle, qui est à la fois président et directeur général. Enfin, le rapport recommande la mise en place d’un plan d’actions, sous l’autorité du préfet, avant de renouveler l’agrément à la SAFER.


Ecoutez les explications d'Erick Bagassien:


 

Un rapport sévère sur la Safer Guadeloupe



 

Publicité