Un week-end, trois interpellations

sécurité
Commissariat de police de Pointe-à-Pitre
©Eric Stimpfling
Trois hommes ont été placés en garde à vue, durant le week-end, dans l'agglomération pointoise. Deux pour possession d'armes à feu et de munitions notamment. Le 3ème individu conduisait sans permis, sans ceinture, alcoolisé et a tenté d'échapper au contrôle de police en fonçant sur un fonctionnaire.

Les fonctionnaires de la police nationale n'ont pas chômé, durant le week-end des 12 et 13 février 2022.

Le samedi, vers 20h00, une brigade a repéré un duo d'individus qui circulaient sur le même scooter, sur le boulevard des Héros, aux Abymes. Tous deux ont refusé de se soumettre au contrôle routier et ont pris la fuite.
Mais le passager a été interpellé, peu après, par les policiers de la brigade anti-criminalité (BAC). Il était en possession d'une sacoche contenant une arme de poing 9 millimètres et son chargeur, garni de cartouches. Connu des services de police, il a été placé en garde à vue.

Le dimanche, en début de soirée, en marge du premier déboulé carnavalesque officiel de la saison 2022, le contrôle d'un individu, sur le boulevard Légitimus, également par les policiers de la BAC, a permis la découverte d'un autre 9 millimètres, chargé de 14 cartouches et d'un couteau à cran d'arrêt. Le mis en cause a lui aussi été placé en garde à vue.

Dans ce même contexte de défilé des groupes de carnaval, devant un public nombreux, un conducteur a été contrôlé alors qu'il ne portait pas sa ceinture de sécurité. Cet homme a refusé le contrôle des policiers de la brigade spécialisée de terrain (BST), à la rue Léonard, en plein centre-ville de Pointe-à-Pitre. Il a tenté de prendre la fuite, en fonçant sur un policier. Mais il a été rapidement intercepté puis interpellé. Il était sous l'emprise d'un état alcoolique et n'était pas titulaire du permis de conduire. Il a été placé en garde à vue.