Une aide psychologique pour intervenir auprès des entrepreneurs en détresse

entreprises
aPESA 1
©E. Stimpfling
L’association APESA, déjà implantée dans 85 villes en France et en Outre-mer, souhaite agrandir son réseau de soutien à la Guadeloupe. L’objectif : permettre à ces chefs d’entreprises et entrepreneurs d’échanger avec des professionnels sur leurs difficultés, avant qu’il ne soit trop tard

C'est une donnée difficile à quantifier mais la souffrance au travail est un phénomène qui s'est amplifié depuis deux ans, depuis l'arrivée de la crise sanitaire.
Une souffrance qui s'applique également aux entrepreneurs et chefs d'entreprises, mais de manière confidentielle
Marc Binnié, président et cofondateur d'APESA  France

©Guadeloupe
APESA 2
©E. Stimpfling

Des catastrophes comme des burn-out ou encore des suicides que l'association APESA souhaite éviter en constituant un réseau composé de ces premiers témoins de la détresse des entrepreneurs, et en bout de chaine, un psychologue si un accompagnement est nécessaire.

Marc Binnié, président et cofondateur d'APESA  France

©Guadeloupe

Mais si l'arrivée de cet outil semble prometteuse pour la Guadeloupe, son bon fonctionnement ne présent aucune garantie à l'heure actuelle.

Leslie Miroite, administratrice judiciaire

©Guadeloupe

Depuis sa création en 2013, APESA a déclenché 7300 alertes et géré 4500 prises en charge

APESA 3
©E. Stimpfling