Une offre de soins innovante pour les petits patients déficients moteurs au sein du complexe médico-social Lé Koklaya

santé
Centre Koklaya
©Ronhy Maléty

Le complexe de services médicosociaux Lé Koklaya, situé aux Abymes, et son équipe de professionnels a lancé une offre de soins destinées aux enfants déficients moteurs. Avec un suivi personnalisé pour chaque patient. 

Permettre aux enfants en situation de handicap, de ne pas décrocher du système scolaire, c'est ce que propose l'unité de rééducation intensive en accueil séquentiel, R.I.A.S., intégrée au complexe de services médico-sociaux "Lé Koklaya" et qui répond aux besoins des enfants et des familles, situé rue de la Poterie, aux Abymes.

Un suivi adapté et personnalisé des patients et des familles

La mise en oeuvre de ce dispositif est une bonne nouvelle pour les familles concernées. Aucun centre de ce type n'existait auparavant en Guadeloupe. Pendant longtemps, les enfants déficients moteurs devaient se rendre dans l'Hexagone, parfois plusieurs fois par an, pour se faire soigner.

C'est donc une offre innovante pour les patients déficients moteurs qu'a lancé le complexe Lé Koklaya, en juillet dernier. Grâce au R.I.A.S, sont regroupées en un même lieu, les activités de soins et de poursuite de la scolarité des enfants. Ainsi, sur une durée préétablie entre une et 5 semaines, avec des objectifs discutés entre les professionnels rééducateurs et l'enseignante spécialisée, le petit patient peut bénéficier d’une intensification des prises en charge tout en étant scolarisé.

En clair, le matin, les enfants peuvent suivre des séances de kinésithérapie ou de psychomotricité, l'après-midi, place aux cours. Ces séances et soins intensifs permettent donc un suivi adapté et personnalisé pour chaque patient. L’augmentation du temps de rééducation et la centralisation des soins permettent d’optimiser les résultats tout en diminuant la fatigue liée aux nombreux transports. De plus, la présence d’équipements spécialisés ou d’espaces de rééducation, tels la balnéothérapie, permettront de favoriser les progrès moteurs.
Actions thérapeutiques et épanouissement de l’enfant sont pris en charge durant son séjour. 

A (re) voir le reportage de Bruno Panisot-Villon et Ronhy Maléty : 

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live