Vaccination contre la COVID : " Il ne faut plus laisser la place aux fakenews"

coronavirus
Vaccinés du 1er jour
©L. Gaydu

83 mèdecins, scientifiques, professionnels de la santé ou universitaires ont décidé de se mobiliser pour faire entendre un autre son de cloche que celui que les réseaux sociaux font tinter continuellement. Ils veulent inciter la population à accepter de se faire vacciner pour le bien de tous

Plusieurs d'entre eux faisaient déjà partie de ceux qui se sont faits vaccinés dès le premier jour. Mais ils ne voulaient pas en rester là parce que chacun sait que les paroles qui se propagent sur les réseaux sociaux forment souvent beaucoup plus vite les opinions que celles que les informations "vérifiées" diffusent.

D'où l'idée de publier une tribune dans laquelle les arguments pour la vaccination peuvent être expliqués et les contre-arguments peuvent être démontés. 

A l'origine de cette démarque, la conseillère régionale Sylvie Gustave Dit Duflo par ailleurs professeur à l'université. C'est d'ailleurs cette fonction qui l'a mise au pied du mur de la réalité et l'a incité à réagir et à faire réagir 

Sylvie Gustave Dit Duflo 

TRIBUNE COVID VACCINATION

Très rapidement, son idée traverse aussi bien le monde scientifique et universitaire guadeloupéen que celui de la Martinique. Tous veulent faire connaître le bien fondé de la vaccination et surtout, insister pour que tous puissent comprendre que c'est "l'unique chance de retrouver une "vie normale"

Pr. Didier Destouches 

Vacciné de la première heure, le Professeur Janky qui avait alors tenu à expliquer la fiabilité du vaccin, fait lui aussi partie des signataires de la tribune. Une occasion pour lui de faire véritablement campagne en faveur de la vaccination qui ne diffère en rien de ce que l'on connait déjà

Pr. Eustase Janky 

Il faudra peut-être plus d'une tribune pour convaincre massivement la population mais ce premier pas franchis avec cette tribune devrait contribuer à inciter d'autres secteurs à se mobiliser dans une même démarche pour casser les réticences que les réseaux sociaux ont enraciné dans l'esprit de beaucoup

Les Outre-mer en continu
Accéder au live