Verdict en attente au Palais de Justice de Basse-Terre

justice
Dernière journée du procès de Gérémy Blocail
©E. Stimpfling
A cette heure du jours, les jurés de la Cour d'Assises de la Guadeloupe se sont retirés pour décider du sort de Florence Gérémy et de Laurent Blocail. Une décision qu'ils ont à prendre après avoir entendu durant toute la matinée les plaidoiries des avocats des deux protagonistes de l'affaire

Pendant plus de trois heures, Maîtres Adonis, Bourjac et Diallo, se sont succédés à la barre ce matin pour défendre qui Laurent Blocail, qui Florence Gérémy. 

Tous ont été unanimes pour dénoncer la manoeuvre juridique de l’avocate générale qui, lors de son réquisitoire, a souhaité requalifier le meurtre d’Alain Célini en assassinat. Cette même avocate générale qui lors de la clôture de l’instruction n’avait formulé aucun appel en ce sens alors qu’elle était en droit de le faire en tant que procureur adjoint.

Au cours de sa plaidoirie, Me Adonis a tenté de mettre un peu de distance entre son client Laurent Blocail et Florence Gérémy. Lui a toujours eu le souci de répondre à toutes les questions et de dire la vérité, à la différence de Florence Gérémy

Me Bourjac a demandé aux jurés de faire preuve d’humanité, d’aller au-dela du dossier, et de tenir compte de la personnalité de sa cliente, de sa vie de femme, de sa vie de mère de trois filles.

N’oubliez pas tout le travail qu’elle fait sur elle-même depuis son incarcération.

Me Lorenza Bourjac avocate de Florence Gérémy

Et Me Babacar Diallo de conclure :

Florence Gérémy mérite une décision juste, inutile d’en rajouter . ne tuez pas sur une ambulance

Me Babacar Diallo, avocat de Florence Gérémy

Invités à prendre la parole en dernier, les deux accusés ont présenté leurs excuses à la famille d’Alain Célini

Le jury s’est retiré pour délibérer dans la salle d’audience. Un choix un peu particulier due à la situation sanitaire. L’attente a commencé