Visite ministérielle : afflux massif de patients Covid aux urgences du CHU et durcissement du confinement annoncé

gouvernement
Visite ministérielle MOM Sébastien Lecornu 10/08/2021
Sébastien Lecornu face à la presse, après avoir accueilli les soignants venus en renforts en Guadeloupe. ©Ludivine Guiolet-Oulac
Des urgences Covid surchargées de patients et d'autres qui continuent d'affluer. C'est le triste scénario vécu au CHU, en pleine visite de Sébastien Lecornu. Le ministre des Outre-mer a d'ores et déjà annoncé la couleur, ce mardi soir : le durcissement du confinement, en Guadeloupe, dès vendredi.

Le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, a débuté son déplacement en Guadeloupe, sur les chapeaux de roue.

Visite au CHU

Dès 19h30, le membre du gouvernement était attendu au Centre hospitalier universitaire (CHU), où il a échangé avec les acteurs de la crise Covid, dont le directeur de l'établissement de santé, Gérard Cotellon, le chef de service du SAMU et chef de pôle de soins critiques, le Docteur Patrick Portecop, ou encore le docteur Bruno Jarrige, en charge de la gestion Covid. La directrice générale de l'Agence régionale de santé, Valérie Denux, le prefet, Alexandre Rochatte, ou encore le président du département, Guy Losbar, étaient également présents.

Visite ministérielle MOM Sébastien Lecornu 10/08/2021
©Florence Péroumal
Visite ministérielle MOM Sébastien Lecornu 10/08/2021

Voici un extrait des échanges que Sébastien Lecornu a eu avec le Docteur Bruno Jarrige, médecin anesthésiste-réanimateur et responsable de la cellule Covid du CHU de Pointe-à-Pitre/Les Abymes, le Professeur Pierre-Marie Roger, chef du service infectiologie et le Docteur Delphine Delta, chef du service des urgences, suivi du ressenti exprimé par le Docteur Patrick Portecop, chef de service du SAMU et chef de pôle de soins critiques, quant à cette visite ministérielle :

©Jean-Marie Mavounzy - Guadeloupe La 1ère

Le fait est que ce mardi soir, les urgences Covid était particulièrement bondées. Près d'une centaine de personnes, présentant des symptômes ou suspectées d'avoir contracté le virus, sont venues consulter, juste après le passage du ministre.
De quoi déconcerter Gérard Cotellon, qui évoque, au micro de Christelle Théophile, la situation particulièrement critique, au sein du service :

On ne sait plus où mettre les malades (...). Nous sommes en train de vivre une catastrophe humaine.

Gérard Cotellon, directeur du CHUG

©Christelle Théophile et Jean-Marie Mavounzy - Guadeloupe La 1ère


Accueil des renforts

Le Ministre des Outre-mer est ensuite retourné à l'aéroport "Guadeloupe-PÔle Caraïbes", où il s'était posé quelques heures auparavant, afin d'y accueillir les soignants de l'Hexagone, qui ont répondu à l'appel du Gouvernement, pour venir prêter main forte à leurs homologues de l'archipel, épuisés et en sous-nombre, pour faire face à l'évolution de l'épidémie, localement.

Visite ministérielle MOM Sébastien Lecornu 10/08/2021
©Ludivine Guiolet-Oulac
Visite ministérielle MOM Sébastien Lecornu 10/08/2021
©Ludivine Guiolet-Oulac

 

Le mot est lâché : "durcissement du confinement", comme en Martinique

C'est là que Sébastien Lecornu a fait son annonce, celle que redoutait une partie de la population locale, avant même d'avoir échangé avec les élus locaux (la réunion du comité de suivi est prorammée demain après-midi) : l'archipel sera bel et bien confiné totalement, à priori à compter de vendredi soir.

Ce confinement [à savoir le confinement allégé actuel], malheureusement, nous allons devoir le durcir, parce qu'il nous faut vraiment freiner encore plus vite l'épidémie (...) avec des fermetures supplémentaires. Un confinement à peu près comme en Martinique, mais je laisserai les concertations se faire, demain.

Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer

©Ludivine Guiolet-Oulac - Ludovic Gaydu - Guadeloupe La 1ère

Charge au préfet de la Guadeloupe, Alexandre Rochatte, de préciser les contours de ce confinement renforcé, ce mercredi 11 août, lors de la conférence de presse hebdomadaire, autour de l'épidémie de Covid.