1,25 M€ de dotations politiques de la ville : 5 projets sélectionnés en Guyane

politique
Fermé pour raisons de sécurité, le skate park de Tipaerui a réouvert ce lundi
©FTV
5 projets sélectionnés cette année dans le cadre de la politique de la ville. Ils recevront 1,25 M€ pour la rénovation, la création ou encore la réhabilitation de projets urbains développés à Cayenne, Kourou, Matoury et Saint-Laurent-du-Maroni.

1,25 M€ c’est le montant de la dotation politique de la ville, en 2022. La dotation politique de la ville (ex-DDU) bénéficie chaque année aux communes particulièrement défavorisées et présentant des dysfonctionnements urbains. Cette dotation donne un  soutien renforcé aux quartiers prioritaires de la politique de la ville. Depuis 2020, les attributions ont augmenté de 30% en Guyane.

Cette manne financière accompagne des projets d’investissement développés dans des quartiers prioritaires dans le cadre d’une convention passée avec l’agence nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU). En Guyane, des projets à Cayenne, Kourou, Matoury et Saint-Laurent-du-Maroni, les quatre plus grandes villes du pays, vont bénéficier de cette dotation. Au total, 5 projets ont été sélectionnés.

A Cayenne, le Skate Park de Mirza sera réaménagé. A Matoury les vestiaires et les tribunes du stade municipal de Matoury seront réhabilités. A Kourou, un terrain de sport dans le quartier Nobel sera construit ainsi que l’extension et à la réhabilitation de l’Espace Sport et Jeunesse. Enfin à Saint Laurent du Maroni, 4 espaces de vie sociale seront implantés et créés : Quartier Saint-Jean, Village Espérance, Lot les écoles, quartier Sables blancs. Des containers seront également aménagés sur les terrains communaux.      

Ces projets ont été retenus selon des orientations très précises :  

  • les projets d’investissements ou d’équipements structurants dans les établissements scolaires les plus dégradés des quartiers prioritaires ou nécessaires au doublement des classes de grande section des écoles situées en zone REP et REP+.
  • les projets de construction d’établissements d’accueil du jeune enfant et de structures d’animation de la vie sociale.
  • les projets de construction, d’extension ou de rénovation d’équipements sportifs de proximité en cohérence avec les mesures déployées par l’Agence nationale du sport dans les quartiers prioritaires.
  • les opérations concourant à l’amélioration de l’accès aux services, en particulier ceux relatifs au déploiement du réseau France Services.