17 garimpeiros interpellés sur le fleuve Approuague

orpaillage
Orpaillage camps
Trois pirogues saisies, dix sept ressortissants brésiliens interpellés dans le cadre d'une nouvelle opération de lutte contre l’orpaillage clandestin menée par la gendarmerie, sur le fleuve Approuague.

Opération Harpie


C’est une opération d’envergure  qu’a mené la gendarmerie de Guyane sur le fleuve Approuague. La brigade nautique de la cellule d’investigation contre l’orpaillage  et le GIGN ont intercepté, de nuit, un convoi en partance pour des sites aurifères dans la région d’Ipoussing. Bilan de l’opération : trois pirogues saisies, dix sept personnes interpellées, dont un piroguier de 42 ans soupçonné d’être un des leaders du ravitaillement des sites d’orpaillage. Les gendarmes ont aussi saisi plusieurs tonnes de matériels destinées aux sites d’orpaillage.

Le  général Patrick Valentini le Commandant de la gendarmerie de Guyane précise :

"on est tombé sur un gros convoi logistique avec trois pirogues chargées à ras bord. Cela nous a permis d’interpeller les personnes à bord, d’en incriminer une en particulier sur l’aide au séjour et  complicité d’orpaillage .Nous avons renvoyé les seize autres au Brésil après avoir enregistré leur ADN."

Contournement des barrages


Le fleuve Approuague est depuis quelques mois de nouveau très emprunté par les orpailleurs illégaux pour contourner les barrages érigés par les gendarmes dans la région du Maroni. Le procureur de la république a fait état dernièrement d’une recrudescence sans précédent de l’orpaillage clandestin en Guyane avec 609 sites actifs actuellement.

Le reportage de Guyane.1



Les Outre-mer en continu
Accéder au live