18e mission de Véga : le lanceur doit mettre sur orbite Pléiades Neo 3, un satellite d'observation de la terre et des sciences

sciences
Véga 18
©ESA-CNES-ARIANESPACE

Le centre spatial guyanais renoue avec les missions : Vega va décoller de Kourou pour son 18e lancement. A bord du plus petit des lanceurs de la gamme européenne : un nouveau satellite de la constellation Pléiades et cinq charges utiles auxiliaires. 

Le centre spatial guyanais renoue avec les missions ce mercredi avec le premier rendez-vous de l’année. Vega va décoller de Kourou pour son 18e lancement. A bord du plus petit des lanceurs de la gamme européenne : un nouveau satellite de la constellation Pléiades et cinq charges utiles auxiliaires. Pléiades Neo 3, est le premier satellite très haute résolution de la nouvelle constellation d’observation de la Terre opérée par Airbus Defence and Space. Pléiades entre dans une nouvelle génération avec Pléiades Néo, constellation ambitieuse pour le compte d’Airbus constituée des premiers satellites d’une résolution de 30 centimètres. A bord de Vega, Pléiades Néo 3 est le premier de la constellation à être lancé.

Des charges utiles

Mais il ne sera pas le seul à bord du petit lanceur. NorSat-3 pour le compte de l’agence spatiale norvégienne servira à aider la navigation en mer et à surveiller le trafic maritime. Bravo réalisera des collectes de données pour Aurora Insight expert dans les réseaux. Deux satellites Lemur-2 recueilleront des données pour les suivis maritimes, aéronautiques et météorologiques pour la société Spire Global. Enfin Tyvak-182A servira de relai de transmission pour les zones éloignées des réseaux pour le compte d’Eutelsat.

De nombreuses vérifications

Le lancement de Vega aura lieu à 22h50 heure locale, à Kourou. "Les opérations de production du lanceur Vega, ainsi que la préparation du VV18 ont été minutieusement préparées par Avio, maître d’œuvre industriel du lanceur Vega, sous la supervision d’Arianespace et de l’ESA, en suivant l’ensemble des recommandations qui avaient été formulées par la Commission d’enquête indépendante mise en place après l’échec du vol Vega numéro 17 (VV17"). En novembre dernier, en effet, la 17e mission de Vega, avait été un échec à cause d'une anomalie dans sa trajectoire.