#19 Confinée dans la tête… d’une prière !

coronavirus
Emmelyne Octavie confinée dans la tête de
©Illustration - Samuel Figuière
Jéhovah m'en est témoin, j’ai toujours eu à cœur d’exaucer, dans la mesure du possible, ce que vous formuliez à haute ou inintelligible voix lors de vos demandes récitées comme une table de multiplication. Loin de moi tout jugement, j’ai récemment constaté une forte augmentation de vos prières dans l’air. Je suis particulièrement touchée d’autant d’adorations exprimées par vos personnes, surtout quand on sait l’enfer que vous me faites traverser sans foi ni loi quand vos dogmes vous montent à la tête. Malgré les nombreux blasphèmes que je continue à essuyer, j’ai décidé de fermer les yeux et d’ouvrir mon cœur pour recevoir et traiter vos appels à l’aide. En prêtant l’oreille à vos prières je me suis retenue pour ne pas m’effondrer. Vous êtes incroyables ! Je pourrais m’amuser à ranger vos prières selon leur singularité ou banalité. Il y a ceux qui prient depuis la nuit des temps pour un monde meilleur. Ceux qui souhaitent voir fleurir leurs affaires. Ceux qui prient pour la guérison. Ceux qui prient pour trouver femme et mariage. Ceux qui prient pour enfanter. Ceux qui prient pour le pain et la paix. Ceux qui prient pour le pardon. Et puis, il y a les nouveaux, ceux qui ne mettent un genou par terre que pour faire leurs lacets. Ils prient avec une originalité épidémique. Certains demandent même conseils à de pauvres saints pour savoir comment s’y prendre.
— Tu crois qu’il écoute vraiment les prières ?
— Qui ?
— Ben l’autre-là ! Celui qui est perché au ciel !
— Ben t’as qu’à essayer !
— Ouais mais le hic c’est que j’ai pas de bougies !
— Pas grave ! Allume une clope ! Les deux brûlent pareil.
— Et après je dis quoi ?
— Ben j’sais pas moi. J’vais quand même pas prier à ta place. T’as qu’à soulager ton cœur et tes dettes ensuite tu dis amen !
C’est ainsi qu’ont commencé les challenges de prière. Ça prie pour savoir qui se cache exactement derrière le covid19. Ça prie pour ne pas tomber sur les gendarmes au troisième et sixième rond-point. Ça prie pour les masques. Ça prie pour que le voisin arrête avec sa musique rétro tous les jours à midi. Ça prie pour que le prix du rhum n’augmente pas. Ça prie pour que le petit resto du coin ne mette pas la clé sous la porte. Ça prie pour savoir si Barbara ne voit pas quelqu’un d’autre depuis le début du confinement. Ça prie pour que le vol AF 773 à destination des Seychelles le 22 août ne soit pas annulé. Ça prie pour que les écoles restent fermées. Ça prie pour que la tantine que personne n’aime reste quand même en vie. Ça prie pour que le coût du pétrole reste identique. Ça prie pour que certains perdent la responsabilité de leur poste. Ça prie pour ne plus se sentir seul. Ça prie pour que ça sonne à la porte. Ça prie pour la bouteille de gaz bleue. Ça prie pour la ligue des champions. Ça prie pour que cesse la pandémie. Ça prie pour la suspension des impôts. Ça prie pour que tout le monde sortent ou que tout le monde s’en sortent. Ça prie pour le post-confinement. Ça prie pour plus d’humanité. Ça prie pour de nouveaux films sur Netflix. Ça prie pour que les âmes reposent en paix. Ça prie pour ne plus recevoir des chaînes de prière. Ça prie en visio devant les allocutions de 20h. Ça prie pour que les médias fassent une trêve. Ça prie pour ne pas grossir. Ça prie pour arrêter de boire. Ça prie pour ne plus entendre des voix. Ça prie pour ne pas devenir fou. Non de Dieu ! Ça prie dans tous les sens. À force, vos litanies me donnent le vertige. Comprenez que, malgré votre grand désarroi, il me sera difficile de faire grimper toutes vos oraisons au ciel. Je vais devoir les tester une par une. Seules les prières positives seront prises en charges et pourront espérer une réponse. Pour celles recalées, prière d’intercéder auprès d’un tiers.
« Père, pardonnez-leur, car ils ne savent plus ce qu’ils [prient] ».
— Amen !

Emmelyne OCTAVIE,"Confinée dans la tête de..."
Les Outre-mer en continu
Accéder au live