guyane
info locale

Ariane pourrait battre son record de succès

spatial
La fusée dans le ciel de Guyane
©Service Communication CSG
Une Ariane pour finir l’année en beauté au centre spatial guyanais. Le vol 211 d’Ariane 5 ce soir devrait être le dixième succès de l’année. Une mission pour laquelle le lanceur européen semble particulièrement rodé.
Pour sa 67ème mission Ariane 5 va s’employer à ce qu’elle fait de mieux, placer sur orbite deux satellites de communication au terme d’une mission d’une trentaine de minutes.
Deux satellites dont les utilisations ne seront pas commerciales. Skynet 5D fournira des télécommunications ultra-sécurisées et à grande vitesse pour l’armée britannique et pour quelques pays membre de l’Otan. Le deuxième passager d’Ariane est mexicain. Mexsat Bicentenario va permettre à tous les services de l’Etat de pouvoir communiquer, entre eux. Mexsat sera aussi utilisé pour de la télémédecine, dans le cadre de l’éducation en milieu rural et en cas de catastrophe naturelle.
Et si Ariane signe un nouveau succès ce soir, ce sont de nouveaux records qui seront battus dans le domaine spatial.

Ariane pourrait battre un nouveau record

Le principal à retenir, ce sont ces 10 lancements en une année au centre spatial guyanais bien qu'il y ait déjà eu mieux auparavant, mais cette fois, il s'agit de 10 lancements à partir du même endroit avec trois lanceurs différents. Ainsi au début de l’année, on a pu assister à la première mission de Vega, la petite fusée low-cost italienne, puis deux Soyouz ont également été lancées et ce soir décollera la septième Ariane 5.
Arianespace et le CSG prouvent que maintenant ils peuvent être flexibles.
Décollage de Soyouz avec Pléiades-1B, le 2 décembre 2012

Autre record, les 53 succès consécutifs pour Ariane 5, dont les missions pourraient presque passer pour de la routine, cette fiabilité est juste inégalée. Ces records constituent comme une bouffée d’air frais pour Arianespace confrontée à la concurrence de plus en plus redoutable des Américains, Russes et Chinois.
Publicité