Le MDES reprend sa liberté au Conseil Régional

politique
Le groupe MDES
Le groupe MDES au Conseil Régional ©Région Guyane
Le MDES crée un groupe politique au sein de l’assemblée régionale. La décision a été votée lors de la dernière plénière du Conseil régional et doit permettre au parti de s’exprimer plus librement.
Avec l’arrivée d’Eddy Pollux (MDES) en remplacement de Christiane Taubira (WALWARI)  le Mouvement de Décolonisation et d'Emancipation Sociale  dispose désormais de trois élus au sein de la collectivité. Et il saisit l'opportunité de créer son propre groupe d'opposition. Jusqu'à présent, ces conseillers régionaux faisaient partis de l'alliance d'opposition "Démocratie, probité" qui regroupaient les représentants du PSG (Parti Socialiste Guyanais) Odile Tony-Prince; de Guyane Ecologie - José Gaillou; de Walwari - Line Létard, Joëlle Suzannon, Dominique Louvel et Georgina Judick-Pied à la place du député PSG Gabriel Serville. La conseillère Audrey Marie démissionnaire de Walwari demeure toujours membre de ce groupe d'opposition mais à titre personnel.  
 

 "Mieux défendre nos positions"

Marc Monthieux, chef de file de ce nouveau groupe déclare :
 " Il s'agissait pour nous de nous doter d'une structure autonome, tout en restant au sein de l'opposition régionale. Cette décision a été prise pour permettre à notre formation politique de s'exprimer beaucoup plus librement. La création du groupe permet également d'améliorer la lisibilité de notre mouvement politique. Il est sûr qu'en tant que groupe nous avons la possibilité de bénéficier d'un local, d'un assistant, pour nous aider dans la conduite de nos tâches politiques. C'est un argument non négligeable. Il est clair que le travail nécessite aujourd'hui des compétences et des efforts. Pour nous c'est une façon de pouvoir mieux travailler et défendre nos positions et défendre les intérêts de la Guyane au sein de la collectivité".
 

 
 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live