La pêche guyanaise en danger

pêche
Le poisson devient une denrée rare. Sont en cause les fortes marées de saison mais surtout le pillage systématiques des eaux de Guyane. Désespérés, les marins pêcheurs lancent un cri d’alarme et s’apprêtent à manifester.
Pour le patron de pêche Frédéric Létard le pillage systématique des côtes guyanaises effectué par les pêcheurs surinamais et brésiliens raréfie considérablement la ressource. Aujourd’hui impossible de fournir en quantité suffisante les revendeurs du marché aux poissons et les filles d’attente s’allongent devant les étals.

Une situation catastrophe pour les pêcheurs

Si la situation perdure il sera difficile pour les pêcheurs de poursuivre leur activité au-delà du mois de mai ajoute le pêcheur. Six jours de pêche en mer n'ont pas permis de remplir les cales du bateau de ce patron. Même si à cette période de fortes marées les campagnes de pêche sont traditionnellement moins fructueuses, elles n'ont jamais été aussi mauvaises. Frédéric Létard s’inquiète d’autant plus qu’un port de pêche devrait voir le jour à Oiapoque, ville frontière à l’embouchure de l’Oyapock.
Une rencontre est prévue jeudi avec les autorités maritimes, elle s'annonce musclée.

Le reportage de José Charles Nicolas




Les Outre-mer en continu
Accéder au live