publicité

Les pêcheurs réclament un plan d'aide d'urgence

Le secteur de la pêche serait au bord du gouffre. Les pêcheurs appellent à l’aide, les fonds des eaux territoriales pillés par les illégaux ne permettent plus de remplir les cales des bateaux. Endettés et pris à la gorge, ils réclament la mise en place d'un plan d’aide d’urgence.

Les pêcheurs en colère © guyane 1ère
© guyane 1ère Les pêcheurs en colère
  • Par Catherine Lama
  • Publié le , mis à jour le
"Je suis pris à la gorge" dit José Achille, patron de pêche et il ne serait pas le seul dans cette situation. Les pêcheurs n'en peuvent plus, depuis des mois les campagnes de pêche sont infructueuses, elles ne remplissent pas les cales des bateaux et ne compensent plus les dépenses engagées pour les faire. Les armateurs ont du mal à payer leurs employés et à approvisionner les usiniers. La filière pêche traverse une mauvaise passe.
Pour les pêcheurs, pas de doute, le pillage systématiques des eaux territoriales par les navires étrangers en situation illégale est la cause directe de leurs malheurs. Ils veulent que l'Etat s'emploie à une suppression totale de la pêche étrangère illégale. Le syndicat PAPAP (Syndicat des Pêcheurs et Armateurs de la pêche artisanale au Poisson de Guyane) réuni ce matin pour une conférence de presse demande aux autorités de les aider et de mettre en place un plan d'urgence pour apurer leur dette qui s'élèverait à 3 millions d'euros.

Le reportage de Roland Pidéri et Eric Boutin 

Interview de José Achille
DMCloud:30303
Interview de José Achille



Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play