Fin de conflit pour les pêcheurs

politique
Blocus du consulat du Brésil
Blocus du consulat du Brésil à Cayenne ©DB
Les pêcheurs et le médiateur mandaté par Frédéric Cuvillier, ministre délégué à la mer et à la pêche ainsi que Victorin Lurel, ministre d'Outre-mer, ont trouvé un accord comme convenu ce mercredi 13 février. Le conflit des pêcheurs aura duré près de trois semaines.
Le protocole d'accord a été signé par l'ensemble des acteurs concernés, l'Etat, le Cnes, la Région, le syndicat des pêcheurs et le comité des pêches. Un accord signé en début de soirée ce mercredi 13 février qui marque la fin d'une mobilisation des pêcheurs guyanais qui aura soulevé l'adhésion de l'ensemble de la classe politique et de l'opinion. Selon l'accord le gouvernement s'engage à mettre en place un fond d'aide au redémarrage de la filière pêche de près d'1 800 000 euros, à renforcer la lutte contre la pêche illégale ou encore à étaler ou accorder des remises de dettes fiscales et sociales aux entreprises du secteur après analyse au cas par cas. Jocelyn Médaille, le président du Comité régional des pêches, reconnaît que tout n'est pas acquis.


Les discussions ont été parfois tendu selon les deux parties, le médiateur Michel Le Bolloch salue tout de même le sens du dialogue des professionnels de la pêche.