Coup de tonnerre à la Poste

société
La poste paralysée par un droit de retrait
©Guyane 1ère
Les postiers du centre de Baduel observent un droit de retrait. Depuis vendredi, ils dénoncent les agressions qu’ils subissent ainsi que le manque de personnel.

Pas de distribution du courrier aujourd’hui à Cayenne et Rémire-Montjoly. La majeure partie du personnel du centre de distribution de Baduel dit appliquer son « droit de retrait ». Un mouvement qui fait suite à trois agressions en un mois d’usagers mécontents envers les postiers sur le site de Baduel. Agressions dont la dernière date de la semaine dernière, selon l’intersyndicale UTG/Sud/CDTG/FO. Les postiers font le lien entre ces agressions et des problèmes d’effectifs qui entraînent une dégradation du service au public. Selon eux, vingt postes sont vacants, sur les cent trente  que compte de la plate-forme de Baduel.
 

"Une grève qui ne dit pas son nom"

Du côté de la direction, ce mouvement motivé par un présumé droit de retrait est tout simplement une grève qui ne dit pas son nom. Selon le directeur des activités Courrier-Colis, aucune « agression » n’a été recensée ces dernières semaines sur le site de Baduel. Il note seulement l’intrusion d’une cliente mécontente jeudi dernier, qui a élevé la voix dans le centre de tri. Quant aux postes présumés vacants, la direction se dit surprise par ce chiffre d’une vingtaine.Pour Pierre Montigny, directeur des activités Courrier-Colis, c’est beaucoup moins.
Selon la direction, deux CDI ont déjà été recrutés le mois dernier au centre de Baduel pour combler deux postes vacants. La direction se dit ouverte au dialogue.
 
Des images ici :