Affaire Monlouis Deva : ça ne passe pas pour les plaignants

justice
Palais de justice de Cayenne
Palais de justice de Cayenne ©Guyane 1ère
Angelo Bellony et Pervine Simeon ont vu leur demande rejeté hier au tribunal des Prud'hommes. Ils accusent les époux Monlouis-Deva de travail dissimulé et non paiement de prestations sociales.

Pas assez de preuves contre les Monlouis-Deva. Le tribunal des Prud’hommes a rejeté hier la demande des deux employés de l’association Sport Azimut. Le juge a estimé qu’aucun contrat de subordination ne les avait liés à la famille.

Le 16 avril dernier, les époux Monlouis-Deva se retrouvaient au Prud’hommes pour une accusation de travail dissimulé et non paiement de prestations sociales après la plainte d’Angelo Bellony et Pervine Siméon.
Maître Alex Leblanc, l’avocat des plaignants, dit avoir pris acte du rejet de la demande de ses clients, mais il compte faire appel.