publicité

Pas d'avancées dans le conflit des stations-service

© Gilbert Hoair
© Gilbert Hoair
  • Par Sophie Donzenac
  • Publié le
Une réunion entre les représentants de l'Etat et les gérants de stations-service avait lieu ce matin à la préfecture. Aucun accord n'a été passé. il n'y a donc aucune avancée dans le conflit du carburant, c'est le statu quo.
Les gérants annoncent que la mobilisation continue dans sa forme actuelle. les stations resteront ouvertes sept heures par jour. Elle pourrait bien évoluer car "l’Etat fait preuve de mauvaise volonté" estime Sylvie Désert, la présidente du Groupement des gérants de Station service de Guyane.

L'Etat de son côté demande au groupement d'attendre le décret de Victorin Lurel sur les fixations de prix à la pompe.
 
Les gérants de stations-service des Antilles doivent se réunir ce soir en Martinique et mardi prochain en Guadeloupe. C’est à l’issue de ces assemblées générales qu'une décision de durcir ou non la mobilisation sera prise.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play