Il se dopait pour jouer au futsal

sport
Dopage dans le monde du futsal
©DR
Secousse dans le monde du futsal. L’agence française de lutte contre le dopage a détecté des substances interdites dans des prélèvements effectués sur un joueur au cours de la saison. 
Selon nos sources, ce joueur aurait participé au match de la 17ème journée du championnat entre l’ASC Thémire et l’Atletico FC qui s’est disputé le 17 mars. Il ferait partie des effectifs d’une des ces deux équipes.

L’échantillon prélevé a révélé la présence de norandrostérone. Il s’agit de stéroïdes anabolisants utilisés par les sportifs pour gagner du muscle. Le contrôle fait état également de présence de méthylènedioxyamphétamine, un stimulant et un autre stimulant, très proche, du méthylènedioxyméthamphétamine.

Ces trois produits figurent dans la liste des substances dont la détention est interdite par le code du sport. Leur simple détention conduit à des sanctions sportives : 6 mois à 2 ans de suspension. Le sportif tricheur s’expose aussi à des sanctions pénales. Jusqu’à un an d’emprisonnement et 3 750 € d'amende.