publicité

Ariane 5 s'offre le Qatar pour couronner 10 années de succès

Nouvelle mission réussie pour le plus gros lanceur du centre spatial guyanais qui met sur orbite deux satellites de télécommunications dont le premier qatari. Nicole Bricq était dans la salle Jupiter.

© arianespace
© arianespace
  • Par Franck Leconte
  • Publié le , mis à jour le

Quatrième mission de l’année remplie sans encombre pour Ariane 5 suite à la mise sur orbite des satellites EUTELSAT 25B/Es’hail 1 et GSAT-7. La fusée a décollé à l'heure prévue, 17h30, depuis les savanes de Kourou vers un ciel dégagé. Trente-cinq minutes plus tard, la mission s'achevait dans un concert d'applaudissements de la salle de contrôle Jupiter, au Centre spatial guyanais. La délégation qatari, emmenée par la ministre de la Communication et de la Technologie de l'information, Hessa Sultan Al Jaber, a accueilli la nouvelle avec enthousiasme. En s'adressant à une salle Jupiter remplie, Hessa Sultan Al Jaber, a salué cette "étape extrêmement importante de notre vie". EUTELSAT 25B/Es’hail 1 permettra au Qatar d'élargir ses capacités de communication : "Nous voulons répondre à tous (nos) besoins en matière de haute-technologie" a précisé la ministre. Fruit d'une collaboration entre l'opérateur européen Eutelsat et la compagnie qatari Es’hailSat, le satellite EUTELSAT 25B/Es’hail 1 fournira pendant 15 ans des services vidéo et gouvernementaux ainsi que des télécommunications au Moyen-Orient, Afrique du Nord et Asie centrale. Il s'agit de la première réalisation du Qatar.G-SAT 7 est quant à lui le 17ème satellite indien confié à Arianespace. Il proposera pendant sept ans des services de télécommunications pour le sous-continent indien pour le compte de l'Indian Space Research Organisation (ISRO).

Une vraie sucess story selon Nicole Bricq

Le directeur général du Centre National d'Etudes Spatiales, Joel Barre, a salué les compétences du centre spatial guyanais qui permettent de tenir une cadence soutenue cette année. Quatre lancements ont été possible en Guyane ces trois dernier mois.
Une "vraie sucess story" qui se poursuit aux yeux de la ministre française chargée du Commerce extérieur, Nicole Bricq, venue en Guyane pour assister au lancement. La ministre a salué la fiabilité du lanceur européen en rappelant qu'Ariane 5 a accompli avec succès toutes ses missions ces dix dernières années.
Le prochain rendez-vous au centre spatial guyanais aura lieu le 20 novembre. Une Soyouz placera alors sur orbite Gaïa.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play