guyane
info locale

La complainte de la négresse Ambroisine D’Chimbo

culture
Troisième roman pour Françoise Loe Mie paru chez Ibis Rouge, un roman inspiré par des faits historiques. L’auteur revisite l’histoire de la Guyane en inventant un amour à D’Chimbo

D’Chimbo et Ambroisine

"La complainte de la négresse Ambroisine D’Chimbo" écrit par Françoise Loe Mie ouvrage paru aux Editions Ibis rouge est  un livre dont on a beaucoup parlé, car il évoque un être de légende, un tueur sanguinaire, D’Chimbo, l’un des mythes qui a déjà inspiré en Guyane, un certain nombre de romans et de pièces de théâtre.
Inutile, de raconter l’histoire de ce nègre engagé venu d’Afrique en 1858  rejeté par ses frères de misère, qui perpétue des actes sanglants, semant la terreur dans la population. Les légendes les plus folles ont été nourries par cet hercule à la force mystique et physique.
Françoise Loe Mie va plus loin, elle lui invente une histoire, un amour. Elle le réhabilite à travers les yeux d’une femme, une femme debout, Ambroisine, une mystique guidée par des voix d’outre tombe
Ambroisine, est une mère courage, une louve défendant ses petits avec rage. Elle a deux enfants  dont Ignace fils bâtard d’un colon, qui reniera sa race.  Il jouera un rôle déterminant dans la vie de DChimbo .
Ambroisine et D’Chimbo se rencontrent et unissent leurs souffrances, leurs solitudes. D’Chimbo est tétanisé par sa passion  et devient un agneau .Mais il est déjà trop tard.Sous la plume de l’auteur, il est  un homme trompé,  trahi par sa race, qui n’a fait que se défendre.
 

Une prose sur fond de surnaturel

L’auteur mélange les univers, des univers parallèles  où  la réalité se lie à l’invisible.
On entre dans un monde peuplé d'esprits et l’homme paraît tout petit, les véritables enjeux sont ailleurs,  dans une chimère avec ses propres règles.  C’est le rapport de forces entre le bien et le mal qui dessine la réalité.
Françoise Loe Mie n’a rien perdu de son  écriture forte et  sensuelle. Mais la lecture de « la complainte de la négresse Ambroisine D’Chimbo » laisse un goût de « pas assez » .L’auteur va à l’essentiel et emprunte parfois des raccourcis  .Le livre pourrait être découpé en tableaux comme au théâtre.


Un plat qui se mange froid

Finalement D’Chimbo est jugé.Malgré les cris poignants de son épouse , il est décapité ;
La vengeance est un plat qui se mange froid …les Esprits d’Ambroisine et de D’Chimbo n’ont pas dit leur dernier mot : Ignace en fera la douloureuse expérience.
La fin de ce roman sur fond de décapitation est une autre virgule.
 
La complainte de la négresse Ambroisine, D’Chimbo de Françoise Loe Mie paru chez Ibis Rouge 
Publicité