publicité

Police des pêches : une nouvelle tapouille arraisonnée

Une tapouille d’origine brésilienne a été arrêtée ce matin au nord-est des côtes guyanaises. Cette 24ème arrestation depuis le début de l’année s’est produite lors d’une opération coup de poing de la marine nationale et de la gendarmerie maritime.

Navire brésilien San José II © Préfecture Guyane
© Préfecture Guyane Navire brésilien San José II
  • Franck Leconte
  • Publié le
D’après les mots utilisés par la Préfecture, c’est une importante opération de lutte contre la pêche illégale qui a été menée ce matin à l’est des eaux maritimes guyanaises quelques jours après le signalement d’une dizaine de tapouilles dans le secteur.
Ce matin, les moyens étaient donc conséquents. Le patrouilleur de la marine nationale la Capricieuse, les vedettes de gendarmerie Organabo et Mahury, Un hélicoptère et des embarcations de Dégrad des Cannes étaient de sortie. Toute une flotte qui a repéré le San Jose II à 20 kilomètres environ de la frontière brésilienne. Les marins ont tout d’abord tenter d’empêcher la venue des agents de l’Etat en disposant des filets autour de leur navire. Les gendarmes ont donc dû intervenir pour mener le contrôle. 300 kilos de poissons ont été trouvés à bord puis jeté à la mer. Le filet de près de 3 kilomètres sera bientôt détruit. Symboliquement, il permet de franchir le cap des 100 km de filet saisis depuis le début de l’année.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play