publicité

Les légions de la bataille municipale se positionnent

A quelques mois des élections municipales les stratégies des candidats ou supposés candidats s’affûtent. Certains ont déjà officiellement posé leurs jalons, d’autres les posent à pas feutrés. Petite revue des effectifs.

© DR
© DR
  • Par Catherine Lama
  • Publié le , mis à jour le
L’horizon des municipales  se dessine plus précisément  dans le camp des élus sortants qui pour la plupart devraient se retrouver face à leurs électeurs les 23 et 30 mars 2014.
 

Des partis de gauche comme de droite pas toujours unis

Ainsi à l’ouest, à Saint-Laurent les forces de gauche ne semblent pas trouver de terrain d’entente et partiront sans doute en ordre dispersé. Pour ce qui est de la droite avec l’UMP (Union pour un Mouvement Populaire), la même question se pose, les forces paraissent bien divisées depuis le clash récent entre le président Fabien Covis et quelques uns des membres du parti dont le Secrétaire Général Rémy-Louis Budoc.
Autre question concernant le chef lieu Cayenne, Marie-Laure Phinéra-Horth, l’actuelle maire sera-t-elle l’alliée de son 1er adjoint et ancien maire Rodolphe Alexandre, ou seront-ils dans des camps séparés ? Quoiqu’il en soit en Guyane comme dans l’hexagone, les alliances seront capitales pour le second tour de scrutin. Des alliances qui pourront, parfois, paraître contre nature, voire extrêmes dans ce délicat échiquier de jeux de pouvoir et qui pourraient se vérifier au moment de procéder à l’élection du maire.
 

Ceux qui n’attendent que le top départ

Une majorité de maires sortants a déjà fait des annonces  de candidatures. René Monnerville, le maire de Camopi a officiellement déclaré sur Guyane 1ère télé qu’il serait candidat à sa propre succession. Même démarche à Cayenne pour Marie-Laure Phinéra-Horth dans l’émission Politik.Guyane. Léon Bertrand s’est positionné pour  un nouveau mandat à Saint-Laurent comme Jean Ganty à Rémire Montjoly ou encore David Riché à Roura.  Gilles Adelson à Macouria, les sénateurs-maires Jean-Etienne Antoinette à Kourou, Georges Patient à Mana sont également dans la boucle électorale.
Si d’autres maires ne sont pas encore prononcés formellement comme Patrick Lecante à Montsinéry –Tonnégrande où Jean-Pierre Roumillac, maire de Matoury, président de l’Association des maires, on imagine mal qu’ils ne figurent pas dans le débat municipal de 2014.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play