[Vidéo] Rats et cafards, un quotidien dont elle veut se défaire

faits divers
Logement insalubre à Novaparc
©guyane 1ère
Locataire à la cité Novaparc, Roberte Cléry vit un enfer depuis un an. Les rats, les cafards et autres nuisibles ont envahi son logement depuis plus d'un an. Elle n'a de cesse de réclamer auprès du bailleur un transfert d'appartement. Ces demandes sont restées vaines.
Roberte Cléry occupe un logement social à la résidence Novaparc depuis 6 ans. Un duplex de 4 pièces qu'elle partage avec son fils adulte handicapé et une filleule de 8 ans qu'elle a recueilli après le décès de sa mère. Elle- même est handicapée.

Avec les cafards et les rats depuis 1 an

Depuis un an ses conditions de vie se sont dégradées à cause d'infiltrations d'eau dans les murs qui  ont considérablement abîmé les séparations des pièces. Par les interstices et trous les cafards et les rats ont envahis l'espace de la famille nuit et jour. Malgré toutes les désinfections qu'elle a pu effectuer, chaque jour Roberte doit nettoyer sans cesse les déjections des nuisibles, combattre les odeurs et se prémunir de possibles maladies. Une insalubrité permanente et insupportable, tel est désormais son quotidien.


Pas de logement social disponible

Pourtant cette locataire s'est maintes fois retournée vers le bailleur la Siguy (Société Immobilière de Guyane) pour obtenir un transfert de logement  sans obtenir satisfaction. Le responsable d'agence reconnaît qu'il existe un problème de salubrité dans ce logement qu'il faudra complètement rénover. Mais la situation n'est toujours pas débloquée, handicapée Madame Cléry a droit à un logement social en rez de chaussée mais actuellement le bailleur dit ne pas en avoir de disponible. Néanmoins assure t-on à la Siguy,  le nécessaire devrait être fait dans les meilleurs délais.

Le reportage d'Alexandra Silbert , Kessy Weihshaupt et Elise Ramirez