guyane
info locale

Les violences faites aux femmes en augmentation en Guyane

société
Association arbre fromager
©guyane 1ère
Le 25 novembre, journée des violences faites aux femmes. En Guyane, un phénomène qui loin de diminuer s'est accru de 17% par rapport à 2012 affirme Andrée Baboul, présidente du CIDFF. Les associations sont  essentielles pour aider les femmes à sortir de la spirale de la violence.

La violence a tous les étages de la société

Au Centre d'Information des sur les Droits des Femmes et des Familles (CIDFF) 350 personnes victimes de violences ont été reçues en 2013, sur 80 cas de violence, 40 relèvent de la violence conjugale. La présidente du centre, Andrée Baboul est formelle : la violence s'exerce dans tous les milieux sociaux. Les tranches d'âge les plus concernées sont la tranche 18/24 ans et la tranche 30/39 ans où l'on recense le plus fort taux de violence conjugale.
Il est difficile pour ces femmes de s'en sortir. Elles multiplient les plaintes qu'elles retirent, reposent jusqu'au déclic final que leur permet de lutter efficacement et de sortir de l'enfermement de la violence. A ce moment le rôle des associations comme celle par exemple de "L'arbre Fromager", ou encore le CIDFF jouent un rôle d'accompagnement primordial. Les victimes sont suivies pas à pas par des juristes et des psychologues.


Témoignages

Annick Watelle a, elle aussi, été victime durant des années de violences psychologique et physique. Aujourd'hui, sortie de son enfer, elle demeure marquée par cette période de sa vie. Elle était l'invitée de Charly Torrès sur Guyane 1ère la radio.

Léa, mère de 4 enfants a subi la maltraitance maritale durant des années. Elle a fini par trouver la force de s'opposer à son bourreau pour soustraire ses enfants d'un climat de violence préjudiciable à leur éducation. Aujourd'hui autonome, elle travaille et élève seule ses enfants.

Le reportage d'Alexandra Silbert






Les chiffres de la violence en France
Selon le ministère des droits de la femme 400 000 femmes se sont déclarées victimes de violence ces deux dernières années.
154 00 femmes de 18 à 75 ans ont déclaré avoir été victimes de viol entre 2010 et 2011.
10% de femmes sont victimes de violences conjugales.
148 femmes sont mortes sous les coups de leur conjoint en 2012.
16% déclarent avoir subi des rapports forcés ou des tentatives de rapports forcés.
20% des victimes se déplacent à la police où à la gendarmerie.
Le coût économique annuel  des violences est évalué à 2,5 milliards.
Publicité