guyane
info locale

Le Chikungunya à portée d'avion

santé
Moustique
©EID Méditerranée/AFP
Après l’apparition de plusieurs cas de Chikungunya sur l’île de Saint-Martin, les autorités et l’agence régionale de santé de Guyane ont déployé un plan d’action pour prévenir l’arrivée de la maladie chez nous. Elle est véhiculée de la même manière que la dengue.
Le Chikungunya n’existe pas dans notre département, mais la maladie est véhiculé de la même manière que la dengue par le moustique Aedes notamment. On se souvient il y a quelques années d’un cas de Chikungunya sur le territoire, la personne avait contracté la maladie à Madagascar faisant craindre une propagation.

En cas de symptômes prévenir son médecin immédiatement. 

Deux cas de Chikungunya ont été confirmé à Saint-Martin selon un mode de transmission local. C’est une première qui justifie pour l’ARS, le Conseil général et la cellule interrégionale d’épidémiologie, une  vigilance accrue des professionnels de santé afin de remonter tout signalement dans notre département. Les vols en provenance de Saint-martin font l’objet d’une désinsectisation systématique. Plus largement l’information est au cœur du plan d’action que cela soit au niveau des ports maritimes, des voyageurs et du grand public.


Attention aux symptômes 

Le Chikungunya est transmis par piqûre de moustiques, les principaux symptômes sont des courbatures, une fièvre élevée accompagnée de douleurs articulaires ou de maux de têtes. Il faut dans ce cas ne pas hésiter à consulter son  médecin. Comme pour la dengue, le Chikungunya peut prendre une forme grave chez le malade et parfois devenir chronique entraînant un certain handicap.
 
Publicité