Mana dernière étape de la visite présidentielle

politique
Président François Hollande à Mana
Le président François Hollande à Mana ©guyane 1ère
La pluie était elle aussi au rendez-vous à Mana commune de Georges Patient, sénateur-maire. François Hollande après avoir souligné la grande diversité culturelle de l'ouest guyanais a affirmé sa volonté de favoriser son développement économique et social. 
A Mana, une foule chaleureuse et enthousiaste a accueilli un président de la République particulièrement détendu. il arrivait de Kourou après un déjeuner débat avec des jeunes guyanais.


Georges Patient plaide pour un  rééquilibrage financier dans  l'ouest

Le maire Georges Patient, heureux et fier, comme l'ensemble des mananais, de recevoir le chef de l'Etat sur son territoire n'a cependant pas manqué de rappeler les difficultés rencontrées dans l'ouest guyanais grand comme le département de la Corrèze. Il suggère le recours à un plan d'urgence qui pourrait faire sauter verrous administratifs et financiers pour satisfaire les besoins élémentaires d'une partie de la Guyane où sévit très fortement le chômage.

La nécessaire coopération e avec le Suriname

Le président Hollande après avoir évoqué la richesse culturelle de Mana et ses environs a une fois de plus insisté sur la nécessité d'instaurer une vraie coopération avec le Suriname . Il déclare :  "les 500 km de frontière entre la Guyane et le Suriname exigent une coopération entre les deux pays", Une coopération qui s'exercera obligatoirement pour lutter contre l'orpaillage illégal. Il souhaiterait aussi formaliser une collaboration hospitalière entre Saint-Laurent et Albina pour favoriser l'accès aux soins de tous les habitants de la zone.

L'aide financière aux communes

L'Etat accompagnera les communes en grande difficulté financière. Dans ce sens, Roura a reçu une subvention d'équilibre, Saint-Laurent du Maroni a pu obtenir un prêt de 20 millions d'euros auprès de l'Agence Française du Développement pour combler son déficit. La capitale de l'ouest aura bientôt son nouvel hôpital dont le coût est évalué à 112 millions d'euros.  Mana n'est pas en reste avec l'attribution de 1,3 million d'euros pour la construction prochaine d'un pôle enfant- jeunesse. D'autres fonds seront accordés pour des programmes d'adduction d'eau autour du bourg de Mana a conclu François Hollande.

Le président de la République, après son discours, s'est volontiers prêté aux jeux des photos et des embrassades avant de se rendre à la Maison familiaile Rurale où l'attendaient les agriculteurs.

Mana était le dernier rendez-vous en Guyane de François Hollande et sa délégation. L'avion présidentiel devrait décoller de l'aéroport Félix Eboué à 19h15.