Maripasoula reporte sa décision d'adhérer ou pas à la charte du Parc Amazonien

environnement
Maripasoula
Maripasoula ©guyane 1ère
Maripasoula décidera après les élections municipales de mars d'adhérer ou pas à la charte du Parc Amazonien. Une décision actée par le conseil municipal du 16 décembre. Une situation inédite qui n'était pas prévue par le législateur.

Une décision qui nécessite un contrôle de la légalité

Maripasoula diffère donc sa décision d'adhérer ou pas à la charte du parc amazonien. Elle l'a prendra  après l'élection du nouveau conseil municipal. Ce report acté par la délibération du Conseil Municipal du 18 décembre 2013 plonge dans l'embarras les instances juridiques. La loi prévoit, le refus ou l'adhésion de plein gré, le refus implicite en l'absence de décision du conseil municipal mais pas le report de décision conforté par une délibération. Il faudra donc vérifier la conformité de cette délibération auprès du contrôle de légalité de la préfecture.


Le choix de Tobie Balla embarrasse

Le maire de Maripasoula Tobie Balla invoque trois raisons pour justifier ce choix mûrement réfléchi argumente t-il : depuis un an, le conseil municipal délibère sans quorum, la période électorale n'est pas propice pour une décision sereine et Maripasoula  regroupe sur son vaste territoire le bourg de Maripasoula et le pays amérindien où il faut peut-être expliciter davantage les enjeux de ce document. 
Papaïchton, Saül depuis le 23 janvier ont d'adhéré à cette charte. Pour Saint-Elie, il n'y aura pas de vote car elle n'est pas concernée par la demande d'adhésion à la charte qui est "le projet de développement durable et de protection des patrimoines naturels, paysagers et culturels pour les territoires du Parc amazonien de Guyane". Un document élaboré entre 2009 et 2012 et qui a été approuvé par le Conseil d'Etat le 28 octobre 2013.
Il faudra encore attendre pour connaître les décision de Maripasoula et de Camopi, Les communes ont jusqu'au 12 mars pour faire connaïtre leurs souhaits.  En attendant le conseil d'administration du Parc Amazonien  présidé par Claude Suzanon doit continuerà mieux expliquer les enjeux les orientations, objectifs et mesures de ce document contractuel.



Reportage Renaud Terrazzoni- A Marques - Kessy Weishaupt