Les pêcheurs défendront coûte que coûte leur zone de pêche

pêche
Jocelyn Médaille
©guyane 1ère
Jocelyn Médaille président du Comité Régional des Pêches Maritimes ne décolère pas. L'attribution de permis de prospection pétrolière utilisant la méthode sismique dans la zone d'intervention des pêcheurs condamnerait à terme ce secteur économique, le troisième de la Guyane actuellement 
La semaine dernière les pêcheurs ont manifesté devant la préfecture alors que devait se tenir une réunion de la commission des mines pour l'attribution de permis de prospection en mer déposés par les sociétés Total et Shell.au large des côtes guyanaises. Cela concerne en fait la zone dévolue pour les pêches guyanaises où se trouvent l'espèce de poisson vivaneau et la crevette.
Invité de Charly Torres ce matin sur la radio guyane 1ère, le président du Comité Régional des Pêches Maritimes, Jocelyn Médaille est catégorique : les pêcheurs défendront jusqu'au bout leur zone de travail.

Se défendre pour continuer d'exister

Même si rien n'est encore décidé sur les permis demandés, le président du comité fulmine. Alors que sa profession a formulé une quinzaine de recommandations sur l'attribution des permis de prospection en mer dans le cadre de la réforme du code minier, il ne comprend pas que les pêcheurs ne soient pas associés à l'instruction des ces demandes de permis. 
Les recherches effectuées en mer par ondes sismiques font fuir durablement les poissons et selon Jocelyn Médaille aucune étude ne peut infirmer valablement ce fait. L'action qu'ils ont mené devant le préfecture la semaine dernière pourrait être suivie d'autres mobilisations car les professionnels de la pêche entendent être partie prenante des décisions dans ce domaine et sont bien décidés à défendre jusqu'au bout leur périmètre de travail. Sinon, prédit le président, c'est la mort annoncée de la pêche en Guyane.

L'interview réalisée par Charly Torrès