publicité

Mont Cabassou : les riverains s'inquiètent de son urbanisation

Les riverains du mont Cabassou ne cachent plus leur inquiétude sur l’explosion immobilière que connaît aujourd’hui cette zone. Ayant en mémoire la catastrophe de Cabassou sur l'autre versant du mont en 2000, ils s’interrogent sur les risques d'un nouvel éboulement de leur côté.

  • Par Frédéric Larzabal
  • Publié le
Quand il s’installe en 2007 dans le quartier d’Attila Cabassou, Yves-Dominique Sigert (Président de l’association des habitants de Cabassou) est loin d’imaginer que ce lieu paisible deviendrait une zone aussi urbanisée.

Un quotidien perturbé par les constructions

Avec les incessantes nouvelles constructions, les tracteurs, grues et camions font maintenant partie du quotidien de tous les résidents.  le président de l'association  veut attirer l’attention des pouvoirs publics sur la route d’accès au quartier. Elle n’est pas du tout adaptée à une telle densité d’habitations, ce qui la rend dangereuse. Encore plus grave selon Yves-Dominique Siger, " c’est l’avenir de la nature des sols de la colline de Cabassou qui inquiète l’ensemble des riverains". En effet, sur l’autre versant du mont, le 19 avril 2000 plusieurs centaines de mètres cubes de terres s’effondrent sur la RN3, provoquant la mort de 10 personnes. Les habitants ne souhaiteraient pas  qu'une situation similaire se reproduise.


La position des administrations

Pour Roland Lucenay (Directeur des services techniques de la mairie de Rémire-Montjoly) lorsqu’un permis de construire est conforme au plan de prévention des risques, la commune ne peut que l’accepter. Dans ce domaine, la D.E.A.L (Direction de l’Environnement et du Logement) est garante du respect des zones dites à risques. Denis Girou le Directeur, affirme qu’en aucun cas son administration n'a autorisé des constructions sur le mont Cabassou situées en zone rouge. « Tous les chantiers existants sont en dehors de cette zone et toutes les prescriptions sont respectées » affirme t-il. Sollicité pour plus d’informations sur les caractéristiques du mont Cabassou, la DEAL n'a pas donné suite, invoquant son droit de réserve en période électorale.

Reportage de Kessy Weishaupt et Eric Boutin
Dossier Cabassou

Sur le même thème

  • urbanisme

    Matoury débordée par l’habitat spontané

    Les résultats d’une vaste enquête de l’agence d’urbanisme et de développement de la Guyane sur le bâti ont révélé qu’en moyenne 41 % des constructions sur le littoral sont « spontanées ». L'exemple de Matoury où 52 % des bâtiments n’ont pas d’existence officielle.

  • urbanisme

    41% des habitations en Guyane ne sont pas légales

    Près de la moitié des bâtiments construits sur les principales communes du littoral sont construits sans autorisation d’urbanisme. C’est le résultat spectaculaire d’une vaste étude sur l’urbanisation. Certaines communes se retrouvent dans des situations complexes.

  • urbanisme

    Nouvelle opération de démolition de squats à Eau Lisette

    Une nouvelle démolition de squat, quartier Eau Lisette à Cayenne. Cette fois, l’opération de destruction visait des habitats précaires dans lesquels 25 foyers étaient enregistrés. Des solutions d’hébergements ont été trouvées pour toutes les familles assurent les services de la mairie.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play