guyane
info locale

Sondage Qualistat/Guyane 1ère : les qualités d’un bon maire selon les guyanais.

élections municipales
Visuel élections municipales
©Casner Hilaire
Les résultats de ce sondage exclusif sur l’élection municipale vous sont proposés en quatre volets. Le premier volet porte sur « Les qualités d’un bon maire ». Suivez, durant toute la semaine, ces résultats sur nos trois médias radio, télé et internet.
Cette enquête d'opinion a été réalisée du 13 au 20 février 2014 auprès d’un échantillon de 401 personnes, représentatif de la population guyanaise âgée de 18 ans et plus.
 

Quelles sont les qualités d’un bon maire ?

A cette question les administrés tous âges et toutes catégories professionnelles confondus privilégient  à 78%  l’écoute des administrés.
Viennent ensuite : sa capacité à communiquer 74%, sa compétence 73%, la proximité avec ses administrés 71%, la maîtrise de ses dossiers n’arrive qu’en 5ème position avec 69% suivi du courage à 68%.
 
Deux qualités arrivent en dernière positions la sympathie et la clairvoyance à 57%.
 

Quelles sont les qualités d’un bon maire en fonction de l’âge des administrés ?

Pour les moins de 30 ans, qui représentent 31% des sondés, les trois principales qualités sont l’écoute de ses administrés 78%, sa capacité à communiquer 77% et la proximité avec la population 73%.
Pour les 30-39 ans, qui représentent 26%, l’écoute des administrés arrive en première position avec 80% et est suivie par sa compétence et sa proximité à 76%.
Les personnes âgées de 40 à 59 ans, part de la population la plus représentée avec un taux de 33%, jugent que la qualité principale d’un maire est l’écoute de ses administrés à 77% puis sa compétence 75% et ensuite sa capacité à communiquer 71%.
Les 60 ans et plus, représentant 10% des sondés affirment en grande majorité que l’écoute des administrés et la capacité à communiquer, 81% chacun, sont les principales qualités d’un maire. Le podium est complété par sa proximité avec la population 76%.
 

Quelles sont les qualités d’un bon maire en fonction de l’ancienneté du mandat ?

Selon l’enquête un maire exerçant une première mandature doit être encore plus à l’écoute qu’un maire sortant 81% vs 75%, n’ayant pas encore fait ses preuves sa compétence est d’autant plus importante 74% que celle d’un maire cumulant plusieurs mandatures 71%.
Par ailleurs la proximité d’un nouveau maire avec ses administrés doit elle aussi être plus importante 73% vs 68%.


 
Publicité