publicité

9 communes à l'épreuve du second tour

Les candidats repartent donc pour un second tour dans 9 communes. Les équipes vont devoir continuer à labourer le terrain, les têtes de listes affiner leurs stratégies, s'allier pour certaines, bref il faudra battre la campagne pour une semaine encore.

© CL
© CL
  • Par Catherine Lama
  • Publié le , mis à jour le

Le combat des chefs

Jean-Pierre Roumillac repart pour un second tour à Matoury. Une situation nouvelle pour lui toujours élu au premier tour et rien n'est gagné d'avance. Il réunit sous son nom 48,58% des voix et ses adversaires, le député PSG Gabriel Serville 30% et Jean Victor Castor du MDES 21%. Une triangulaire ou un affrontement dual en cas d'alliance entre les deux challengers? On le saura mardi.
A Kourou, le sénateur-maire Jean-Etienne Antoinette vacille sur ses fondements. Il n'obtient que 42,37% des voix et aura en face de lui François Ringuet qui a dix points à remonter (32,46%) et Isabelle Niveau, l'ancienne co-listière qui pourrait venir en soutien à Ringuet avec ses 11,90% de suffrages obtenus.
Gilles Adelson à Macouria a 46,28% des votes et devance son poursuivant Thierry Louis à 12 points de lui avec 34,80% des voix. La troisième Odile Tony Prince avec ses 9,38% de voix se place en position d'arbitre et les deux autres candidats éliminés pourraient mettre sur le tapis leur 9% de votes. La bataille du 30 mars s'annonce serrée.
Rémire-Montjoly connaît sa première véritable épreuve du feu depuis 40 ans, Claude Plénet avec 36,66% des voix n'est qu'à quelques encablures du maire sortant Jean Ganty qui a récolté 42,24% des suffrages alors que Joëlle Sankalé-Suzanon cumule à 21,11% des votes. L'issue  de cette triangulaire reste incertaine.


Des scrutins très disputés

A Sinnamary, Jean-Claude Madeleine qui a recueilli 46,27% des suffrages va faire face au clan des Clet. Emilie Ventura-Clet, lui colle aux basques avec ses 40,44% de voix, il distance par contre largement le conseiller général Patrice Clet (13,30%).
Dans la commune d'Awala-Yalimapo, Jean-Paul Fereira devance ses deux poursuivants avec un pourcentage de voix de 45,36%, le deuxième étant Paul Henri avec 27,43%, Jocelyn Thérèse, troisième avec 27,22%. Si les deux challengers s'allient, la physionomie du 2ème scrutin pourrait s'inverser.
A Papaïchton tout est encore possible pour le maire sortant Richard Lobi en tête avec 42,49% des voix, son premier adversaire Jules Deie est à 36,14 et Antoine Dinguiou à 21,37%. A suivre.
Au centre de la Guyane à Saül, il reste à élire un conseiller municipal sur les 11 requis et Marie-Hélène Charles pourrait devenir la 4ème mairesse de Guyane.
Enfin à Régina où les opérations de dépouillement ont duré 9 h00 dans une ambiance très tendue, les deux candidats, Justin Anatole maire sortant et Michel Quammie sont au coude à coude. La campagne sur le terrain durant la semaine sera sans nul doute très animée.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play