Guyamazon, une coopération qui valorise la pharmacopée amazonienne

amazonie
Gyamazon
La coopération universitaire franco-brésilienne a dépassé le stade de projet. Des échanges ont lieu plusieurs fois par an rendant plus réelle encore l’idée du Guyamazon (programme franco-brésilien de coopération scientifique et universitaire). Elle a réellement démarré en mars 2012.
Au laboratoire pharmaceutique de l’université fédérale du Brésil à Macapa, deux chercheurs guyanais effectuent régulièrement des missions dans le cadre du programme de recherche et de formation le Guyamazon. Une coopération franco-brésilienne qui se poursuit depuis deux ans maintenant. Jean-Charles Robinson (Unité mixte de recherche qualité des produits végétaux, tropicaux, Université de la Guyane) explique l’intérêt de ces échanges. Il parle de complémentarité quand en Guyane on travaille sur les antioxydants et au Brésil sur les anti-inflammatoires. Gisèle Bustodio de Souza (étudiante doctorante en recherche de biodiversité tropicale université fédérale du Brésil, Macapa) s’est elle aussi déjà rendue en Guyane afin de mettre en évidence la valorisation des activités antioxydantes. 


Un partenariat qui met en évidence le potentiel amazonien

Dans un autre laboratoire de l’université fédérale de l’Amapa (UNIFAP), son président José Carlos Tavares Carvalho se félicite des différents résultats obtenus. Il explique fièrement que plusieurs produits aujourd’hui sur le marché ont été testés dans ses laboratoires. Ces domaines de recherche visent à valoriser la pharmacopée amazonienne.
Ce partenariat pose les bases d’un futur grand projet : un centre franco-brésilien de la biodiversité amazonienne.

Le Reportage de Renaud Terrazzoni et Eric Boutin

Les Outre-mer en continu
Accéder au live