Y aura t-il un recours à Matoury?

politique
Jean-Pierre Roumillac
©guyane 1ère
Dimanche soir c'est un coup de massue qui s'est abattu sur Jean-Pierre Roumillac. Il ne s'attendait pas à être défait. Il a évoqué la possibilité d'effectuer un recours compte tenu du faible écart de voix qui le sépare du vainqueur Gabriel Serville. Le fera t-il?
Encore sous le choc du verdict des urnes que le prive de sa fonction de maire, Jean-Pierre Roumillac ne s'explique pas un tel résultat. Après avoir, selon lui, hissé Matoury au rang de 3ème commune de Guyane et avoir autant travaillé, il ne comprend pas la réaction de la population.

L'interview de Clotilde Séraphins
Une fois le premier choc passé, jean-Pierre Roumillac a évoqué la possibilité de faire un recours en évoquant notamment des actes mensongers, des faits de campagne la veille du scrutin par ses adversaires et le faible écart de voix.

L'interview de Franck Leconte

Réaction JP Roumillac


Dans le quotidien France Guyane, Gabriel Serville interrogé sur cette possibilité de recours répond " si quelqu'un doit se plaindre de ce faible écart (45 voix) et déposer un recours, c'est moi. Parce que j'ai régulièrement été diffamé pendant cette campagne par l'intermédiaire de tracts orduriers. J'ai introduit une citation directe pour diffamation auprès du tribunal administratif (la décision sera rendue le 11 avril). Nous vouloins faire du respect une valeur cardinale de la campagne et il n'a pas été question de se départir de cette valeur. Donc si quelqu'un a une raison de déposer un recours, c'est bien moi."
Les Outre-mer en continu
Accéder au live