Matoury, une élection municipale à épisodes

politique
Mairie de Matoury
©Frédéric Larzabal
Jean-Pierre Roumillac, l'ancien maire de Matoury conteste la conformité du bulletin de vote de Gabriel Serville. La liste des conseillers communautaires qui y figure n'est pas identique à la liste validée en préfecture.

Déposée le 28 mars à deux jours du second tour, la liste « Respect Liberté Démocratie : Oui c’est possible » emmenée par Gabriel Serville  comporte 9 candidats communautaires dans un ordre bien précis. Lors du scrutin, le 30 mars les électeurs glissent dans l’urne une liste identique  à un détail près dans le positionnement des conseillers communautaires. A la deuxième place est inscrit le nom de Sabrina Higth alors que sur la liste déposée officiellement en préfecture  figure le nom d’Anne-Michèle Robinson.
C’est sur ce point précis que porte le recours du maire sortant. Celui-ci dénonce « de graves incohérences ».  Il s’appuie sur l’article R66-2 du code électoral qui considère comme nul et n’entrant pas en compte dans le résultat du dépouillement, les bulletins comportant une modification de l’ordre de présentation des candidats.
Le tribunal administratif de Cayenne devra donc statuer sur ce point.
Mais cela pourrait prendre du temps car pour que ce recours soit traité par le tribunal ,il faut d’abord que la commission des comptes de campagnes statue sur ceux de l’actuel député-maire de Matoury Gabriel Serville.

Multiplication de recours administratifs

D'autres candidats des élections municipales ont saisi le tribunal administratif pour des irrégularités dans les communes de Régina, Montsinéry-Tonnégrande, Awala-Yalimapo, Camopi ou encore Saint-Georges.
C'est un troisième tour des municipales qui se joue devant la loi.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live