95 ans : « je n’ai plus peur de tomber »

société
3ème âge
©Guyane 1ère
Il arrive régulièrement que des personnes âgées chutent. Pour leur apprendre les bon réflexes et les gestes qui évitent de se faire mal, un atelier est organisé cette semaine à Cayenne sous la direction d’un ancien judoka, Serge Antourel
Ici pas de prises de judo vertigineuses, ni d’acrobaties spectaculaires, l’apprentissage de ce cours de sports où l’âge des participants oscille entre 65 et 95 ans est un peu plus "originale". Isabelle Verderosa a 72 ans et comme les cinq autres participants de l’atelier elle n’a plus les mêmes capacités physiques qu’avant. Alors parfois elle tombe et se fait mal, aussi bien physiquement que moralement.


La confiance en soi, aussi importante que le physique

Pour éviter ces situations traumatisantes, Serge Antourel a imaginé et propose des cours adaptés : « Si vous perdez l’équilibre, vous êtes perdu à cause de l’affolement et de votre orgueil blessé ». C’est pourquoi, depuis trois semaines il fait travailler ces cinq personnes âgées. Le judoka leur apprend à marcher sur la pointe des pieds pour retrouver un peu d’équilibre, à rouler sur le coté pour se protéger lors d’une chute ou encore leur explique comment se mettre à quatre pattes. Pleins de petites techniques pour reprendre confiance en soi. Flore Noko, 95 ans confie fièrement que maintenant elle n’a plus peur de tomber.
Et en plus de se défaire de l’appréhension de la chute, ces seniors retrouvent un lien social qu’ils n’avaient plus forcément.
 
Le reportage de Françoise Vigneron et Sefian Deie