guyane
info locale

Le sénateur Antoinette plaide pour la création d'une société publique minière de Guyane

orpaillage
Jean-Etienne Antoinette
©guyane 1ère
Le sénateur Jean-Etienne Antoinette défend le projet de création d'une société minière publique en Guyane pour y gérer la ressource aurifère.  Un projet qui ne fait pas l'unanimité auprès des opérateurs miniers ni de Walwari,  le parti du sénateur, qui se positionne résolument contre.
Si le sénateur Antoinette est une des figures du parti Walwari, il semble aller à contre courant de celui ci avec le projet de création de société minière publique qu'il porte depuis octobre 2013.
Suite à la rencontre la semaine dernière au ministère des outre-mer où ont été dévoilés le fonctionnement et le financement de cette structure aux parlementaires et exécutifs locaux,  les réactions sont critiques. Le président de la Fedomg, Gauthier Horth appelle à la prudence età  une représentativité des communes d'accueil dans cette société. Un autre président celui de l'association des communes minières de Guyane( ACMG), Alain Michel se prononce contre décrétant tout simplement ce projet archaïque.


Walwari invite le gouvernement à revoir sa copie

Pour l'heure, seul parti politique à se manifester officiellement,  Walwari s'oppose vivement à cette création, le projet étant selon lui, inacceptable tel qu'il a été présenté. Il n'en admet pas le principe juridique : une filiale de la compagnie nationale des mines. Un statut de subordination sans garantie "sur la convergence des objectifs et des intérêts". En outre la répartition des parts qui donne l'Etat majoritaire à 51% contre 49% aux collectivités locales pose problème également. Cela devrait-être l'inverse affirme le parti  qui se prononce pour une entreprise publique spécifique avec une possibilité de faire participer des compagnies nationales ou autres.
Il invite le gouvernement à revoir sa copie.

Le sénateur Jean-Etienne Antoinette défend sa position. Il est interrogé par Roland Pidéri

Le reportage de Claire Giroud et Alfonso Martinez


Publicité