La DEAL rend publique les projets d'exploration pétrolière

écologie
Projets exploration pétrolière
La population guyanaise est appelée à donner son avis sur les projets d'attribution des permis de recherche pétroliers. Le ministère de l'industrie se prononcera ensuite. Dans le département l'exploitation d'hydrocarbures ne fait pas l'unanimité, les pêcheurs et Guyane Écologie y sont opposés.
Les permis de recherches d'hydrocarbures sont mis en consultation jusqu'au 24 juin prochain. La population guyanaise pourra ainsi donner son avis sur les dossiers déposés à la DEAL. L'un (UDO) se situe au large de Guyane Maritime, l'autre est plus prêt des côtes (Shelf).

Faire peser l'opinion des guyanais 

Prendre en compte les considérations des populations locales, voilà l'objectif annoncé par Denis Girou, directeur de la DEAL. Il affirme que le but d'une telle opération est de rassembler et analyser des opinions diverses qui seront ajoutées aux dossiers étudiés devant un comité parisien qui se réunira fin juin. 

Des opposants farouches aux projets de recherches

De nombreuses voix sont déjà contre ces projets qui risqueraient de porter atteinte aux ressources halieutiques et à l'écosystème guyanais. Les pêcheurs estiment que les procédés sismiques utilisés, permettant de sonder jusqu'à 8 mètres de profondeur, bouleverseraient le milieu marin. D'autant plus que ces zones coïncident avec des lieux de pêche à la crevette et au vivano. 

Guyane écologie les verts se dresse aussi contre de tels projets. Michel Dubouillé met en avant qu'il n'est pour l'instant pas prévu que le pétrole extrait profite au département, mais il pourrait en revanche provoquer une catastrophe naturelle

Reportage de Renaud Terrazzoni et Claude Djani






Les Outre-mer en continu
Accéder au live