publicité

Pays-Bas – Argentine : L’heure de Lionel Messi

Discret au début de la compétition tout en étant décisif, le quadruple Ballon d’or s’impose, petit à petit, comme l’un des grands hommes de cette Coupe du Monde. Face aux Pays-Bas, il sera le fer de lance du collectif argentin.

© FRANCETVSPORT
© FRANCETVSPORT
  • Nicolas Docao
  • Publié le
Longtemps, Lionel Messi n’a semblé que l’ombre de lui-même sous la tunique argentine. Stratosphérique avec le FC Barcelone, la « Pulga » redevenait un simple bon joueur, rarement décisif, lorsqu’il se revêtait le maillot de l’Albiceleste.
 
Quelque chose a changé entre Messi et la sélection argentine. Depuis le début de la Coupe du Monde, il porte à bout de bras son équipe, jusqu’à être élu à trois reprises homme du match en phase de poule. Un record.
 
Comment expliquer cette métamorphose ?
 

Un collectif à son service

Alejandro Sabella est un homme de conviction. Conscient des forces et des faiblesses de son équipe, le technicien argentin œuvre à bâtir un système de jeu mettant Lionel Messi dans les meilleures dispositions, afin de profiter pleinement de ses capacités et de son potentiel.
 
Électron libre dans le 4-4-2 mis en place par « Pochorra », le natif de Rosario se voit délester des charges défensives, avec pour seule tâche de faire le lien entre le milieu et l’attaque. Joueur d’intervalle et de transmission, Messi profite du travail de sape de la paire Biglia-Mascherano au milieu du terrain, ainsi que du pressing de Lavezzi et de Di Maria (ou Enzo Pérez) sur les ailes.
 
Redescendant parfois bas sur le terrain afin d’être le destinataire de la première passe du quatuor du milieu, Lionel Messi a pour rôle d’être un détonateur, déstabilisant le bloc défensif adverse par ses arabesques. Avec Higuain en renard des surfaces, Alejandro Sabella trouve ainsi son équilibre collectif, jusqu’à reléguer Sergio Aguero, pourtant excellent avec Manchester City et l’Albiceleste, sur le banc.
 

Une faible mais décisive activité sur le terrain

S’il a participé à quasiment toutes les réalisations de son équipe depuis le début du Mondial, Lionel Messi n’est néanmoins pas un joueur « actif » sur le terrain.
 
En effet, les statistiques publiées par le cabinet Deltatre montrent que la « Pulga » est le joueur courant le moins au sein des dix joueurs de champ argentin. En passant 90% de son activité sur le terrain à moins de 11 km/h. Autrement dit, le lutin argentin passe la plupart de son temps à marcher sur le terrain, s’économisant ainsi pour les quelques actions intenses (et décisives) au sein desquelles il est l’acteur principal.
 
Demandant le ballon dans les pieds et ne faisant jamais d’appels, Lionel Messi compte sur son aisance balle au pied pour faire la différence.
 
Ainsi, Messi met son talent au service du collectif. Or, face à la densité du milieu de terrain néerlandais, il y a de fortes chances que la « Pulga » se trouve cadenassée dans l’entrejeu. À lui de faire la différence, d’une inspiration de génie, afin de mener l’Argentine sur le toit du monde.
 
Le match entre les Pays-Bas et l’Argentine est à suivre en direct à 17h sur les différentes antennes de Guyane1ère.
1 404 893 164

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play