Lancement réussi pour la fusée Soyuz à Sinnamary

spatial
Décollage Soyouz
©Capture d'écran Youtube CNES CSG
Pour la huitième fois, une fusée Soyuz a décollé du Centre Spatial Guyanais. Elle a mis en orbite quatre satellites, dont l’objectif est de rendre accessible l’Internet haut débit à trois milliards de personnes.
Il était 15h55 et 56 secondes lors la fusée Soyuz s’est envolée dans le ciel nuageux de Kourou. Huitième Soyuz à décoller depuis le Centre Spatial Guyanais (C.S.G.), ce lanceur a mis en orbite quatre satellites de la constellation O3b (« Other Three Billion »).
 
Après le lancement réussi de quatre premiers satellites le 25 juin 2013 sur un lanceur Soyuz là-aussi, ces satellites ont pour but de fournir un accès Internet haut débit à bas prix aux marchés émergents d’Asie, d’Afrique, d’Amérique Latine, d’Australie et du Moyen-Orient. Au total, 150 nouveaux pays pourront bénéficier de l’Internet haut débit, « onze fois plus rapide qu’actuellement », a déclaré Steve Collar, PDG d’O3b Network. Ce concentré de technologie est développé par Thales Alenia Space, qui signe pour O3b son 135ème satellite.
 

Trois milliards de nouveaux internautes haut-débit

Au terme d’une mission de 2 heures et 22 minutes, du décollage à la séparation des satellites, les quatre satellites de la constellation O3b ont été placés sans encombre à environ 8.000 km d’altitude sur orbite moyenne terrestre.
 
Grâce à ce lancement, la constellation O3b devient pleinement opérationnelle. Et l’Internet à haut débit devient accessible pour trois nouveaux milliards de personnes. « O3b est l’innovation la plus importante de cette première moitié de décennie », affirme Jean-Louis Galle, PDG de Thales Alenia Space. « Des millions et des millions d’enfants pourront dorénavant accéder à une éducation en ligne », renchérit-il.
 
La mission s’est achevée sous les applaudissements de la salle de contrôle Jupiter, au centre spatial guyanais. L’occasion pour Steve Collar de conclure : « Tout le monde a le droit d’être heureux ». 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live