guyane
info locale

C'est reparti pour deux tours!

politique
La cité administrative régionale de Guyane
©CR Com
Le gouvernement, envisage fortement d'avancer les élections cantonales et régionales d'au moins 6 mois. Les électeurs se rendraient alors aux urnes entre janvier et juin 2015 au lieu de décembre 2015. Un scénario qui précipiterait les candidats dans une campagne électorale au pas de charge.
Une telle annonce aurait pu passer sans émotion particulière dans notre région, si ce n'est qu'à cette même date, le mois de décembre 2015, il était également acté que l'on vote en Guyane. Une consultation électorale pour élire les conseillers territoriaux qui siégeront dans la future Collectivité Unique.
Initialement prévues au mois de Mars 2015, ces élections maintes fois reportées selon les dernières annonces ministérielles devaient enfin avoir lieu à la fin de l'année prochaine. Aux dires de Georges Pau-Langevin, ministre des Outremers, dans un souci d'harmonisation avec le calendrier électoral national.
Sauf que, entre temps, est née une inquiétude du gouvernement Valls. Une préoccupation quant à l'attitude du conseil constitutionnel, concernant
précisément de la légalité du délai entre la fin des mandats des conseillers généraux et régionaux et la date prévue des élections pour leur renouvellement 7 mois plus tard.

Une campagne raccourcie à mener au pas de charge

En tous cas, si l'on reste dans la logique de l'harmonisation du calendrier électoral, les élections pour la réforme territoriale pour l'avènement de l'assemblée unique devraient elles aussi suivre le mouvement et intervenir avant l'été 2015.
Il est à constater que 72h après l'annonce gouvernementale ni les ministères de l'Outremer encore moins celui de l'Intérieur n'ont confirmé ni infirmé ces conclusions. Toutefois, depuis de longs mois, les deux co-présidents de la commission ad hoc (chargée de préparer la fusion des deux assemblées) représentants de la région et du département Guyane font savoir que l'échéance de 2015 pour eux, demeurent au mois de Mars. Seule date légale aujourd'hui à leur disposition, précise même, le conseiller général Fabien Canavy,
Mars 2015, c'est dans 6 mois. Si cette date devait se confirmer, il y a fort à parier que la campagne électorale pour l'assemblée unique sera non seulement courte mais aussi du genre musclé.
Publicité