guyane
info locale

Pêche illégale : L'Etat va amplifier son action en mer

sécurité
Opération pêche illégale
©guyane 1ère
L'Etat va amplifier ses opérations de contrôle en mer, le préfet Eric Spitz l'a annoncé ce matin lors de la conférence maritime régionale 2014. 
Avec 102 bateaux arraisonnés depuis le début de l'année, 38 destruction de navires, 86 tonnes de poissons rejetés à la mer, 207 km de filets saisis puis détruits, le bilan des contrôles en mer est bien meilleur en 2014 que celui des années précédentes.
La réponse de la justice aux actes de pêche clandestine l'est tout autant. 40 capitaines de navires ont fait l'objet de poursuites, 12 d'entre eux ont été condamnés à de la prison ferme. Le préfet l'assure, l'état va amplifier son action en mer étendre les moyens VHF et installer des radars sur les côtes guyanaises; Les études sont déjà en cours.

Augmentation des patrouilles franco-brésiliennes

Les statistiques ont aussi décollé chez les voisins brésiliens. La police des pêches brésilienne a dressé 253 procès verbaux depuis le mois de mai à l'encontre de marins pêcheurs en infraction dans les eaux guyanaises. 5 de ces pêcheurs se sont vus retirer leur licence. Les autorités brésiliennes veulent porter à 6 au lieu de 3 le nombre de patrouilles communes avec la marine française.
Des annonces qui vont peut-être rassurer les pêcheurs de Guyane, dans l'impasse économique depuis de nombreuses années. 

Le préfet Eric Spitz

ITW Eric Spitz pêche

 

Publicité