Les Lindor 2014 : "une musique multicolore"

les lindor 2014
lindor
Ce soir à 20h00 au Zéphyr aura lieu la cérémonie des Lindor. Plus d'une cinquantaine d'artistes guyanais sont nommés dans différentes catégories et sauront ce soir s'ils ont décroché le fameux trophée. 
Jour J pour la cérémonie des Lindor, à quelques heures de la consécration des artistes quel regard peut on porter sur la musique guyanaise aujourd'hui ? 3 questions à Janie Cesto qui seconde Monsieur Jean-Pierre Karam président de l'association Mégamazonie. 


Quel est votre regard sur le travail fait par les artistes guyanais cette année ?

C'est une année riche et productive dans la variété. On retrouve des catégories qui avaient été absentes les années précédentes comme le jazz créole ou la musique traditionnelle. Nous n'avions pas de candidats faute de production. C'est une bonne nouvelle pour nous et on les encourage. On voit vraiment qu'il y a tous les genres musicaux, avec certains styles presque inclassables. Pour la musique carnavalesque par exemple Maxxy Dready a apporté une touche électro, dancehall à la musique traditionelle. C'est vraiment une production très intéressante que nous avons cette année.


Comment définirez-vous la musique guyanaise ?

C'est une musique multicolore. Une musique unique avec ses particularités et qui laisse transparaitre une diversité. Une musique qui se renouvelle, avant on avait l'impression que c'était toujours les mêmes choses. Aujourd'hui les choses sont différentes. On essaye de faire bouger les choses. Ca reste difficile de changer les habitudes mais beaucoup d'artistes essaient de développer cette musique guyanaise.


Que pouvez-vous dire aux gens pour leur donner envie d'assister au spectacle ?

On incite le public guyanais à venir nombreux, il a lui aussi son mot à dire concernant 3 catégories: chanson de l'année, révélation de l'année et duo de l'année. Il y a beaucoup à voir et à découvrir. Il faut qu'ils se déplacent pour célébrer cette musique. J'en profite également pour remercier le jury et l'association, on n'est qu'une vingtaine mais on a tout fait pour mener cela à bien.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live